Accueil Emploi Comment le COVID-19 a impacté le nombre de nouvelles offres d’emploi tech...

Comment le COVID-19 a impacté le nombre de nouvelles offres d’emploi tech créées

Selon l’étude de la plateforme de recrutement tech talent.io, rien qu’à Paris, le nombre d’entreprises tech publiant de nouvelles offres d’emploi en CDI a chuté de 45 %. L’enquête révèle un gel de 38% des embauches dans le secteur tech en Europe.

Sur les 823 entreprises européennes* sondées par talent.io, dont la moitié en France, ce sont 38 % qui ont complètement gelé leurs recrutements et 23 % qui les ont limités au strict minimum. « Le Covid19 a par-contre eu peu d’impact sur les équipes en place puisque seulement 0,3 % des entreprises interrogées en avril ont déclaré qu’elles allaient procéder à des licenciements», nous précise affirme Nicolas Meunier, co-fondateur et directeur général de talent.io.

talent.io a aussi observé l’évolution du volume d’offres d’emploi postées sur Linkedin, Glassdoor et Indeed, et analysé l’impact de la crise actuelle sur les volumes de recherches et d’impressions publicitaires sur Google et Linkedin. A la mi-mars, le nombre d’entreprises créant de nouvelles annonces pour des emplois tech en CDI a chuté de 50 % au total comparé aux volumes habituels. Il a baissé de 45 % à Paris et de 60 % à Lyon, Lille, Bordeaux et Toulouse.

N-Meunier
Nicolas Meunier

« En France, le nombre d’entreprises qui postent des nouvelles offres pour ce type d’emploi a chuté de 65 % sur les job boards », précise Nicolas Meunier.

Embauches en hausse dans certains secteurs

Les échanges entre les recruteurs et les chercheurs d’emploi ont également souffert de la crise. « Nous avons analysé les métriques d’engagement issues de l’activité sur notre plateforme, explique Nicolas Meunier. Sur les marchés les plus touchés, elles montrent une chute entre 40 et 70 % du nombre d’entreprises ayant contacté des candidats et une baisse allant jusqu’à 70 % du volume des propositions d’entretiens faites aux candidats ».

La baisse a cependant varié en fonction des industries et moins affecté des secteurs comme l’AgTech, le Big Data et les médias. « D’autres secteurs comme les jeux vidéo, les outils collaboratifs en ligne, le food delivery et l’e-commerce ont même connu une augmentation de leurs recrutements », déclare le directeur général de talent.io.

Concernant la collaboration avec les freelances, 50 % des 823 entreprises sondées ont suspendu leurs recrutements mais il n’y a pas eu d’arrêt brutal de contrats. « Les embauches semblent reprendre lentement depuis une quinzaine », souligne Nicolas Meunier.

Les recherches d’emploi revenues à leur niveau initial

Les deux premières semaines où le Covid19 a perturbé les entreprises en Europe ont détourné l’attention des profils tech de leur recherche d’emploi, le confinement n’étant guère propice aux changements. Depuis, les recherches d’emploi sont revenues à leur niveau initial mais avec des niveaux d’engagement bien plus élevés. « Les candidats étant moins sollicités par les entreprises, ils sont à même de répondre davantage aux offres qui leur sont proposées », explique Nicolas Meunier. talent.io va publier une mise à jour sur l’état du recrutement dans la tech dans une quinzaine de jours.

 

* En France, à Londres, Berlin, Munich, Hambourg et Amsterdam

 

Auteur : Patricia Dreidemy

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here