Accueil Développement Applications Dans la peau d’un développeur pour mieux le recruter

Dans la peau d’un développeur pour mieux le recruter

Unobfuscated hardcoded strings
Unobfuscated hardcoded strings

L’importante enquête sur les développeurs « Developer Survey Results », unique en son genre, a été menée par Stack Uverflow, grand site mondial consacré au développement, auprès de 56 033 programmeurs dans 173 pays différents… et nous apprend qui sont les développeurs, avec quel langage ils développent, et ce qu’ils attendent de leur travail.

 

Le profil des développeurs

La plupart des répondants se considèrent comme des Full-Stack Developers, c’est-à-dire des développeurs capables de créer un outil informatique tout seul de A à Z. En moyenne, ces développeurs sont à l’aise pour coder à l’aide de 5 à 6 langages importants ou frameworks (contre 4 pour les autres). Les développeurs sur plateforme mobile représentent 8,4 % des répondants. On notera qu’il y a autant de développeurs mobile que de développeurs mobile Android (3 % chacun). Environ 2,5 % de tous les développeurs sont des développeurs mobile iOS. Les développeurs mobile Windows ne sont que 1 %.

développeursoccupations

JavaScript est le langage de programmation le plus utilisé dans le monde. Même les développeurs back-end l’utilisent plus que n’importe quel autre langage.

développeurstechnologies

Quel âge ont les développeurs ? Quasiment 60 % des développeurs ont moins de 29 ans, la plupart se situant entre 25 et 29 ans. Les plus de 50 ans ne représentant que 3,8 % des répondants. Le développeur a en moyenne 6,5 ans d’expérience (32,1 % ont 5 ans d’expérience, 26,5 % plus de 11 ans).

 

Les attentes professionnelles des développeurs

En France, si 96,6 % des développeurs sont au moins employés à temps partiel, 14,2 % d’entre eux ont une mauvaise opinion de leur emploi actuel, tandis que 57,4 % d’entre eux se déclarent satisfaits ou indifférents. On peut ainsi considérer que 71,6% des développeurs en France sont des candidats potentiels aux nombreux postes à pourvoir.
Le salaire ne fait pas tout. Il ressort de l’étude que lorsqu’un développeur évalue une nouvelle opportunité d’emploi, les trois aspects qu’il juge les plus importants, hormis les aspects financiers du poste, sont en France : travailler avec des gens intelligents, avoir un équilibre vie privée et vie professionnelle et participer à un projet qui a du sens. Ci-dessous, les résultats au niveau mondial.

développeursmotivations
En parallèle, les processus de recrutement (entretiens, C.V, lettres de motivation) semblent être les points les plus rébarbatifs de la recherche d’un emploi : 17% des développeurs ont déclaré que les entretiens étaient la partie la plus pénible pour l’obtention d’un nouveau poste. Pour améliorer l’étape de l’entretien de recrutement, près de la moitié déclare vouloir rencontrer l’équipe, voir du code en direct et voir l’endroit dans lequel il travaillerait.
A propos de l’environnement de travail, plus de 60 % des développeurs disent vouloir apprendre de nouvelles technologies et créer quelque chose de nouveau. 46,7% souhaitent avoir un pouvoir de décision dans le choix des produits. Au contraire, avoir des horaires fixes est le critère le moins important dans le choix d’un nouveau poste.

 

 

Chiffres clés de l’étude pour la France

1 626 personnes interrogées en France.

Le développeur français à 29,1 ans en moyenne

58,4% des personnes interrogées s’estiment autodidactes et 55,8% possèdent un Master en Sciences Informatiques (ou autre diplôme équivalent).

Les hommes ont beaucoup plus confiance en leurs compétences de programmeur ! Plus de 7 % des hommes se sont attribués la note de 10 sur 10 au critère « Je suis un codeur exceptionnel » tandis que les femmes n’étaient que 2,7% à faire de même.

Le revenu moyen annuel des développeurs en France est de 41 764 euros.

Juliette Paoli