Accueil Sécurité Avast achète AVG pour 1,3 milliards de dollars

Avast achète AVG pour 1,3 milliards de dollars

Avast - AVG
Logo Avast - AVG

Avast mange AVG. La nouvelle entité veut se développer dans la sécurité Internet.

Les transactions dans le domaine de la cybersécurité vont bon train. Parmi les éditeurs cherchant acquéreurs : SonicWall, de la division de logiciels de Dell, à la recherche de Cash pour le rachat d’EMC, et McAfee renommé Intel Security et dont Intel, en pleine restructuration, chercherait à se séparer. Du côté des acquisitions effectives : Blue Coat vient d’être vendu à Symantec par le fonds Bain Capital pour 4,65 milliards de dollars. Début juin, Ping Identity, spécialiste de la sécurité basée sur les identités, a été acheté, pour une somme non dévoilée, par le fonds d’investissement Vista Equity Partners.

Au tour d’AVG de changer de propriétaire. En effet, Avast, éditeur des solutions de sécurité pour PC et mobiles, achète toutes les actions ordinaires en circulation d’AVG à 25 dollars par action en espèces, pour une rétribution totale d’environ 1,3 milliards de dollars. Si AVG change de main, il ne change pas de nationalité, puisque les deux sociétés ont été fondées en République Tchèque, à la fin des années 1980 pour Avast, et au début des années 1990 pour sa consœur.

Avast se lance dans cette acquisition afin « de gagner de l’ampleur, de la profondeur technologique et d’étendre sa présence au niveau mondial. Ainsi, à travers cette nouvelle organisation, l’entreprise entend tirer le meilleur parti des opportunités de croissance émergentes dans la sécurité de l’Internet et de l’efficacité en interne. La dimension technologique et la portée géographique permettront à Avast de développer à la fois de nouvelles offres de sécurité plus avancées pour leurs clients ainsi que des innovations telles que la sécurité des objets connectés sur les marchés émergents », indique un communiqué officiel. « Avast a l’intention de créer des produits techniquement plus avancés en matière de sécurité personnelle et de vie privée ».

Un vaste réseau de terminaux pour faire remonter l’information

En combinant les utilisateurs d’Avast et d’AVG, l’organisation disposera d’un réseau de plus de 400 millions de terminaux, dont 160 millions sont mobiles, qui agissent de facto comme des capteurs, fournissant des informations sur les logiciels malveillants pour aider à détecter et à neutraliser les nouvelles menaces dès leur apparition. « Nous faisons partie d’une industrie qui évolue rapidement, et cette acquisition nous donne l’ampleur et la profondeur technologique nécessaires pour être le meilleur fournisseur de sécurité pour nos clients actuels et futurs, déclare Vince Steckler, PDG d’Avast. L’alliance des atouts de grandes entreprises technologiques, toutes deux fondées en République Tchèque avec une culture et une mission communes, va nous mettre dans une excellente position pour tirer parti des nouvelles opportunités à venir, telles que la sécurité au service de la croissance exponentielle de l’internet des objets ».

« Nous sommes convaincus que joindre nos forces à celles d’Avast, une société privée disposant de moyens importants, suit pleinement nos objectifs de croissance et représente les intérêts de nos actionnaires, ajoute Gary Kovacs, PDG d’AVG. Notre nouvelle ampleur nous permettra d’accélérer les investissements dans les marchés en croissance et de continuer à fournir des solutions complètes et simples à utiliser pour les consommateurs et les entreprises. La sécurité en ligne ne concerne plus uniquement les terminaux et se concentre de plus en plus sur les données et les utilisateurs, c’est pourquoi nous pensons que la nouvelle entreprise fusionnée, grâce à la valeur renforcée de son offre, va émerger comme un leader dans ce marché en pleine croissance ».

Juliette Paoli