En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 21/03/2018
    Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management

    La 9ème édition de l’évènement phare du Cloud et des datacenters a lieu les 21…

    en détail En détail...
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Mise en place d'une solution de pointage pour un institut
    < 2 000 €
    > En savoir plus
  • Création de site Internet pour une société de maintenance
    <1000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour la vente de cours de langue
    <1 000 €
    > En savoir plus
NTT secu_Threat Intelligence report_leaderboard

L'ère de la digital mailroom et du SaaS

Schneider_SMARTBUNKER_pavé

Les offres de LAD et de RAD (reconnaissance automatique de document) s'imposent lorsque le courrier est un élément stratégique des activités de l'entreprise. On les retrouve le plus souvent dans une salle de courrier dématérialisée ou salle de courrier numérique. Plutôt réservée à l'origine aux secteurs des banques et des assurances qui gèrent quotidiennement des centaines de milliers de courriers clients, la digital mailroom s’est démocratisée. Elle séduit désormais d’autres secteurs d'activité comme les administrations, l'industrie, le transport ou les télécoms, et s'adresse de plus en plus à des organisations traitant quelques centaines de courriers par jour. La salle de courrier numérique repose sur une plateforme logicielle de dématérialisation et de traitement automatique du courrier entrant. Elle effectue la numérisation de la totalité du flux entrant, puis le tri et l'indexation des documents par typologie et, enfin, leur distribution sous forme numérique aux destinataires. “Dans une salle de courrier traditionnelle, on réceptionne des sacs postaux, on ouvre les enveloppes, on trie le courrier et on l’achemine vers son destinataire” illustre Vincent Ehrström. “Dans une salle de courrier dématérialisée, il n'y a plus de distribution physique du courrier mais des scanners de volume qui effectuent une numérisation au point de contact. La solution logicielle a ensuite la capacité d'effectuer la collecte des documents, l'identification du type de document et sa structuration, l’extraction des données et le cas échéant, de déclencher une action, par exemple une transaction liée au contenu du document”. Le fonctionnement d'une digital mailroom est en théorie simple, mais il s’accompagne de technologies pointues dont les performances déterminent la rentabilité de la solution. Qu’elles soient ambitieuses ou plus modestes, les activités courrier peuvent être déportées et s'appuyer sur un mode SaaS. En comparaison d'une solution exploitée en interne, l'organisation ne subit pas de changement. “La même personne chargée d'ouvrir le courrier utilise un scanner dédié et une application conçue pour minimiser la résistance au changement”, explique Xavier Lainé, le président de Primobox. “Elle va numériser le courrier et se retrouver devant un écran où elle va positionner par simple drag & drop le document dans la corbeille de la personne concernée ou l'intégrer dans un workflow s’il y a traitement spécifique à faire sur le courrier. Différents scénarios sont définis en amont en fonction de la typologie du courrier et, tout cela, à partir de menus déroulants. Tous nos outils de LAD et de RAD sont mutualisés mais personnalisés : chaque entreprise peut avoir une application de gestion de son courrier adaptée à son activité, d’où l’importance pour elle d’identifier correctement tous ses process”.

L'ère de la digital mailroom et du SaaS
Notez cet article

Article précedent
De l'OCR à la LAD


Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
  • La sécurité des données

    Spécial Assises de la sécurité 2017 - DSI et RSSI témoignent Gouvernance des données numériques…

  • Huawei Connect 2017

    Huawei Connect 2017 Démonstration de force d’un géant encore méconnu ! Huawei Connect 2017, Shanghai.…

Témoignages
Juridique
  • Piratage d'Uber : les procureurs de New York et du Connecticut ouvrent une enquête

    Les procureurs de l'Etat de New York, Eric Schneiderman, et du Connecticut, George Jepsena ont…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Du Cloud-first à l'IA : les tendances 2018 selon Aron Brand, CRO de Ctera Networks

    Aron Brand, CTO de CTERA Networks, spécialiste des services sécurisés de stockage Cloud, livre ses…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Edition, conseil, services : une croissance record de 3,4 %

    Le Syntec Numérique a livré ses chiffres pour 2017 et 2018. Editeurs, sociétés de conseils…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Global K_Data scientist_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Gestion des accès à privilèges

    > Voir le livre
  • Livre blanc « Digital Needs Trust " : pour construire ensemble un écosystème digital européen…

    > Voir le livre
Global K_Data scientist_skycraper