Accueil “Il faut travailler au décloisonnement des acteurs” selon le directeur des opérations...

“Il faut travailler au décloisonnement des acteurs” selon le directeur des opérations Europol

Lors de la conférence d’ouverture, le Général Jean-Philippe Lecouff, directeur des opérations Europol, a voulu rappeler les bienfaits de la collaboration entre Etats notamment pour démanteler les réseaux de ransomware.

Les investigations qui ont été menées pour démanteler les réseaux de ransomware Hive et Qakbot brisent, selon le Général Jean-Philippe Lecouff, le sentiment d’impunité des cybercriminels, compliquent leur vie et en dissuadent certains. On recense aujourd’hui un total de 450 opérations menées par l’EC3 (Centre Européen de lutte contre la cybercriminalité situé à La Haye, intégré à Europol et créé il y a 10 ans) en 2022. Il a également rappelé la mise à disposition de solutions gratuites telles que la plateforme nomoreransom.org, qui fournit des solutions de déchiffrement pour 150 rançongiciels connus, recense 190 partenaires et est traduite dans 38 langues.

Un passage à l’échelle… européenne

Le nombre de victimes ayant eu recours à la plateforme est estimé à… 6 millions ! « Et, puisqu’il est question de prendre de la hauteur, je dirais que nous devons impérativement travailler au décloisonnement des mondes de la cybersécurité et de l’investigation cyber, des mondes du public et du privé, et du monde des techniciens avec ceux qui prennent des décisions dans les entreprises ou dans le monde politique. Il faut que nous soyons unis, solidaires et alignés et que nous passions à l’échelle européenne, même si cela reste compliqué à mettre en place. Il faut enfin coopérer davantage au niveau international, même si certains cybercriminels bénéficient de la protection étatique » , a conclu le Général.

Stéphane Bellec