Accueil Evénements Une cyberdéfense ambitieuse pour la France

Une cyberdéfense ambitieuse pour la France

Guillaume Poupard, le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, a ouvert à Monaco la 14e édition des Assises de la sécurité et des systèmes d'information, l’événement mondial incontournable des professionnels de la sécurité du monde entier.

 

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), qui a été créée en 2009, est rattachée au Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), autorité chargée d’assister le Premier ministre dans l’exercice de ses responsabilités en matière de défense et de sécurité nationale. C’est son directeur général depuis mars 2014, Guillaume Poupard, qui a ouvert les Assises de la sécurité à Monaco, tout un symbole face à une cybermenace qui continue à se développer, tout aussi bien envers l’Etat que dans l’industrie.

Travailler collectivement

Guillaume Poupard a affirmé son ambition de prendre en compte tous les aspects de la cybersécurité : technique et opérationnelle, publique et privée, au profit des grandes entités, des PME-PMI comme des citoyens. Des mesures techniques et organisationnelles qui doivent être à la fois « efficaces » et « soutenables financièrement », a-t-il indiqué. Il a également insisté dans son discours sur la volonté de l’ANSSI de travailler « collectivement » avec l’ensemble des acteurs, publics et privés.

En cette période charnière entre la promulgation d’articles en faveur de la cybersécurité votés dans le cadre de la Loi de programmation militaire et la publication des décrets et arrêtés qui en préciseront les modalités d’application en octobre, Guillaume poupard a rendu hommage à ces partenaires qui ont osé dire « oui » à la mise en place concrète d’une cyberdéfense ambitieuse pour la France. Il a rappelé les avancées législatives et en a tracé les perspectives, dans un souci de concertation et d’équilibre.

Les avancées du plan Cybersécurité de la France industrielle

Le directeur général a poursuivi son intervention par la présentation des avancées du plan « Cybersécurité » de la nouvelle France industrielle. Dans un contexte de forte compétition internationale, la France doit pouvoir s’appuyer sur une industrie de la cybersécurité associant confiance, performance et pérennité. La mise en place d’une politique industrielle à la hauteur de ces enjeux constitue une « nécessité », un « enjeu de souveraineté » et une « opportunité », a-t-il soutenu. Elle doit notamment s’appuyer sur un développement de la recherche et de la formation, sur la qualification de produits et de prestataires ainsi que sur une approche coordonnée des marchés à l’export par l’ensemble des acteurs, qui ne doivent pas « se tirer dans les pattes ». Guillaume Poupard a par ailleurs annoncé la prochaine publication d'un guide des acteurs des services de sécurité informatique, à destination des entreprises.

Juliette Paoli