Accueil Stratégie/Business Snom racheté par VTech

Snom racheté par VTech

Téléphones VTech
Les produits de télécommunication VTech

VTech vient d’annoncer l’acquisition de Snom, spécialiste allemand de la téléphonie VoIP pour entreprises.

Au-delà des produits électroniques à usage éducatif,  VTech est aussi un fabricant de téléphones sans fil, « le plus grand fabricant de téléphones sans fil à travers le monde », revendique-t-il même ». La reprise de l’Allemand Snom, qui est lui spécialisé sur les téléphones VoIP haut de gamme, «  va être une source de synergies incommensurables entre Snom et Vtech : dans les domaines du développement des logiciels et équipements informatiques, au niveau des circuits de distribution pour les produits de téléphonie VoIP qui devraient prendre un nouvel essor et de par l’amélioration de notre potentiel opérationnel », soutient C.H. Tong, président de VTech Telecommunications, basé à Hongkong. Pour lui, la « VoIP est l’avenir de la communication d’affaires et la branche est déjà passée à des environnements de communications unifiées en Cloud ».

Téléphone VTech
Téléphone sans fil VTech

Pour Snom, « l’aide de Vtech sera déterminante grâce à sa force technologique et sa présence internationale sur les marchés et les ventes ; nous allons pouvoir nous concentrer de manière rigoureuse sur le développement et la vente de téléphones haut de gamme VoIP pour des clients d’affaires – et ceci à grande échelle », indique Gernot Sagl, son CEO de

Snom compte se développer en Asie et  en Amérique du Nord

« La combinaison réunie de nos forces va nous permettre, de consolider durablement les parts de marché et le leadership technologique des deux entreprises Vtech et Snom. Pour les affaires de Snom, la présence de Vtech se fera sans nul doute ressentir de façon positive dans la région Asie/Pacifique et Amérique du Nord et ceci très rapidement », explique André Deloch, président du conseil de surveillance de Snom.

snomd375d

Le téléphone VoIP D375 de Snomn avec un large écran couleur TFT de 4.3″

La transaction – son montant n’a pas été communiqué – ne sera rendue définitive qu’après l’accord des autorités de surveillance.