Accueil Cybersécurité YesWeHack : la recherche de failles, ça paie !

YesWeHack : la recherche de failles, ça paie !

Avec plus de 15  000 chercheurs de faille référencés, YesWeHack, spécialiste du Bug Bounty, a triplé sa communauté de hackers en 2019, qui se sont vus attribués des primes de 50 à 20 000 euros.

YesWeHack annonce des ventes en hausse de 300 %, notamment portées par « l’arrivée de plusieurs de nouveaux clients majeurs du Top 500 dans plus de 15 pays« , et une progression de 280 % du nombre de hackers référencés sur sa plateforme. Ils sont aujourd’hui plus de 15  000 à chercher des failles activement sur la plateforme française fondée en 2013. Le montant total des primes proposées par YesWehack a d’ailleurs augmenté de 320 % avec des récompenses allant de 50 euros à 20  000 euros, la plus grosse prime versée en 2019. «  Ces chiffres témoignent de la place de plus en plus grandissante du Bug Bounty dans les stratégies de détection de faille des entreprises  », déclare dans un communiqué Guillaume Vassault-Houliere, CEO et cofondateur de YesWeHack. 

La plateforme, qui a levé un fonds de 4 millions d’euros il y a un an, a ouvert un troisième bureau à Singapour, en plus de ceux de Lausanne et Paris. La startup a également lancé, en novembre dernier, une plateforme éducative (YesWeHack EDU), dédiée à la formation aux nouveaux métiers de la cybersécurité. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here