Accueil Emploi Talents : et s’ils partaient en raison d’une mauvaise intégration ?

Talents : et s’ils partaient en raison d’une mauvaise intégration ?

etude Servicenow

Afin d’attirer les talents, les DRH doivent désormais proposer des solutions technologiques qui facilitent et améliorent le travail des salariés, habitués à utiliser le numérique dans leur vie quotidienne. C’est le principal enseignement d’une étude réalisée par le cabinet Oxford Economics pour ServiceNow sur l’évolution du métier de DRH et son impact sur les performances de leur entreprise.

Plus encore, l’étude, baptisée « New CHRO* Agenda : Employee Experience Drive Business Value », révèle que  56 % des DRH interrogés pensent que leur capacité à créer une expérience employés digitale consumérisée définira leur rôle dans trois ans alors que seuls 6 % estiment que leur rôle continuera à être défini par les activités de ressources humaines traditionnelles.

4 fois plus de profit grâce à l’expérience employés

Bruno Buffenoir
Bruno Buffenoir, DG ServiceNow

« Avec la guerre des talents, la montée en puissance de la « gig economy », et la croissance des plateformes de notation d’entreprises, de recrutement et de recherche d’emploi telles que Glassdoor, les entreprises investissent enfin de l’argent dans l’expérience employés, affirme Bruno Buffenoir, directeur général France de ServiceNow. Celles qui le font réalisent quatre fois plus de profit, et deux fois plus de chiffres d’affaires que les autres ».
Selon le directeur général, l’expérience employé sur le lieu de travail est depuis trop longtemps inférieure à celle du consommateur, et plus les entreprises investiront et adopteront des technologies visant à l’améliorer, plus elles seront susceptibles de constituer un effectif répondant aux futurs objectifs business. « Cela s’applique fortement à l’expérience « candidat » estime-t-il. Les premières interactions des postulants avec des potentiels employeurs sont déjà digitales. Tout au long du processus de recrutement, allant de la candidature à l’entretien, l’évaluation, la validation, l’offre et l’intégration, la capacité d’une entreprise à fournir une expérience intéressante et stimulante est essentielle ».
Pendant cette période, les candidats se familiarisent avec la culture d’entreprise, son appétit pour l’innovation, les processus et technologies RH, autant d’éléments qui les aident à décider s’ils veulent faire partie d’une entreprise ou non. « C’est également le moment où l’engagement et le sentiment d’appartenance commencent à se construire, confie Bruno Buffenoir. Nombre d’entreprises parviennent à attirer des talents, mais les perdent au cours des premiers mois en raison d’une mauvaise intégration. La qualité de l’expérience d’intégration doit donc être réellement élevée et numérique ».

* Chief Human Resources Officer

L’enquête a été menée auprès de 500 DRH dans douze pays et vingt secteurs d’activité.

 

Auteur : Patricia Dreidemy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here