Accueil Emploi L’Etat met 200 millions d’euros sur la table pour recruter 4 000...

L’Etat met 200 millions d’euros sur la table pour recruter 4 000 conseillers numériques sur tout le territoire

Cet investissement est le plus important d’une série d’actions engagées par l’Etat pour accélérer l’inclusion numérique dans le cadre du Plan de relance.

Ces actions ont été présentée ce matin par Jacqueline Gourauld, la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, à l’occasion du lancement de la 3ème édition de Numérique en communs (NEC), un événement qui rassemble les acteurs de l’inclusion numérique à Lyon, en version virtuelle, Covid oblige.
« Nous devons nous mobiliser pour rapprocher le numérique du quotidien de tous les Français, partout. C’est un défi immense quand on sait que près de 13 millions de Français ont peu voire pas du tout de compétence en la matière, affirment les deux ministres. Face à cette urgence, le gouvernement s’est mobilisé pour faire de l’accès de tous aux usages du numérique une véritable politique publique déployée sur l’ensemble du territoire ».

Il y a trois ans les budgets de l’inclusion numérique étaient de 350 000 euros ; aujourdhui ce sont 250 millions d’euros qui sont mis la table dans le cadre de France Relance pour mieux former les citoyens au numérique, alors que depuis 18 mois, l’État, les collectivités territoriales et les acteurs de l’inclusion numérique mettent en oeuvre une stratégie nationale de lutte contre la fracture numérique.

Recruter, moderniser, outiller et former

Co-construite avec les parties prenantes de l’inclusion numérique dont les collectivités locales, cette série d’actions comporte trois grands axes. Le premier est le recrutement et le financement de 4 000 conseillers numériques France Services (historiquement, il existe déjà des médiateurs numériques) qui seront formés et déployés sur tout le territoire dans les collectivités territoriales qui en feront la demande, soit 200 millions d’euros de subvention. Le deuxième porte sur la multiplication et la modernisation des lieux d’accueil des ateliers d’initiation et de perfectionnement au numérique (bibliothèques, centres sociaux,  mairies, tiers-lieux, associations caritatives…), soit 40 millions d’euros de subvention. Enfin, 10 millions d’euros sont consacrés à l’accélération de la montée en compétences et de l’outillage des « aidants », c’est-à-dire ceux qui accompagnent des personnes en difficulté avec le numérique dans la réalisation des démarches en ligne (secrétaires de mairie, travailleurs sociaux…), avec la généralisation d’Aidants Connect. 

Une plateforme pour postuler au poste de conseiller numérique 

La plateforme de recrutement conseiller-numérique.gouv.fr a été mise en ligne ce mardi durant l’événement NEC. Elle permet d’une part de candidater au poste de conseiller numérique, et d’autre part, pour les collectivités locales et associations, de faire part de leur intérêt pour accueillir un conseiller numérique, l’idée étant de les faire matcher le plus rapidement possible.
L’objectif du gouvernement est de voir débuter début janvier les premières entrées en formation de ces conseillers numériques, afin qu’au printemps ils puissent être sur le terrain pour proposer des ateliers. L’Etat prend en charge le recrutement et la formation des conseillers sélectionnés ainsi que deux ans de salaire à temps plein dans la structure qui les accueillera à hauteur de 50 000 euros par conseiller numérique France Services pour les collectivités et de 40 000 euros pour les structures privées.

L’événement NEC va se prolonger exceptionnellement en ligne jusqu’au 17 décembre. 8 parcours avec des masterclass, conférences, regards croisés, ateliers, rencontres avec des intervenants… seront proposés durant un mois.

 

Auteur : Patricia Dreidemy

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here