Accueil Le cloud, ultime refuge des données

Le cloud, ultime refuge des données

Une problématique fréquente consiste à réduire les fenêtres de sauvegarde et le délai de restauration de données en cas de perte de fichiers ou de disque défectueux. Lorsqu'un incident plus large affecte plusieurs équipements du datacenter, on cherche alors à améliorer la disponibilité des données. L'appliance moderne, avec ses fonctions de déduplication notamment, profite clai rement aux environnements virtualisés. On peut également répliquer ses sauvegardes à distance, via un prestataire Cloud par exemple.

Le besoin croissant d’appliances provient aussi du cloud computing. C’est un constat confirmé par plusieurs analystes déjà – lire l’encadré le nuage fait fructifier le stockage. “Les prestataires d’infrastructure doivent mettre en place rapidement de nouveaux services, sans charger une plateforme spécifique. Nous recevons une forte demande au niveau sauvegarde-restauration pour des appliances plus simples qu’un modèle distribué”, note Vincent Videlaine, responsable de la gestion de stockage chez Symantec France. Le cumul de plusieurs solutions de sauvegarde embarrasserait plutôt les administrateurs. Il crée une complexité d’autant plus forte qu’avec la virtualisation des serveurs, de nouveaux défis apparaissent. Pour bénéficier de l’élasticité du cloud et de la virtualisation, l’automatisation devient donc primordiale. Grâce aux machines virtuelles, l’informatique crée plus simplement de nouveaux services applicatifs. Mais l’exploitation doit garder le contrôle des informations qui existent, dorénavant, en plusieurs exemplaires. D’où l’intérêt actuel pour les technologies de déduplication qui contribuent à économiser l'espace disque, surtout en environnement virtualisé.