Accueil Interopérabilité ; la tour de contrôle des données

Interopérabilité ; la tour de contrôle des données

Pour comprendre le rôle transverse et vertical d'Office 2010, il faut voir la plate-forme comme une tour de contrôle des données et des informations.

Concrètement, il s’agit de réconcilier les utilisateurs avec la Business Intelligence et leur offrir une liberté d’action. Office 2010 apparaît alors comme un générateur géant de rapports, de tableaux, avec en ligne de mire : la Business Intelligence au service de tous !

Pour concrétiser l’orientation donnée et gestion de l’information, Office 2010 se dote de trois piliers : Sharepoint, Excel et PowerPivot. Ce trio est idéal pour les données non structurées. L’objectif premier est de réconcilier l’utilisateur avec l’information. L’utilisateur en effet recherche plus de flexibilité, plus de liberté dans le croisement de données, la création de rapports ou de tableaux de bord dynamiques sans dépendre du service informatique. Parallèlement, ledit service ne perd pas le contrôle de l’information et garde les contraintes d’utilisation.