Accueil Paiement électronique Visa et Mastercard passent à Apple Pay en France

Visa et Mastercard passent à Apple Pay en France

Ils se sont donnés le mot : Visa et Mastercard se lancent dans l’aventure du paiement sans contact sur iPhone dès aujourd’hui.

A la mi-juin, Apple annonçait lors de sa conférence annuelle WWDC qu’il allait étendre « dans les prochains mois » son système de paiement virtuel Apple Pay à de nouveaux pays, dont la France, mais également sur Internet. Dans la foulée, IBM avait annoncé qu’il proposerait cet automne le service de paiement Apple Pay à ses 12 000 clients e-commerce. Demandware avait également signalé que sa plateforme de commerce Demandware Commerce Cloud serait parmi les premières à accepter Apple Pay.

Au tour de Mastercard et de Visa, ce même 19 juillet, de se lancer dans l’aventure. Chez Visa, ce sont les clients de Banque Populaire et de la Caisse d’Épargne (Groupe BPCE), possédant un iPhone ou une Apple Watch, qui ont accès au service, en utilisant un terminal de paiement sans contact dans les points de vente en France équipés d’un tel dispositif, soit 400 000. L’objectif étant que l’ensemble des commerçants acceptent les paiements Visa sans contact d’ici 2020. « La demande des consommateurs pour des moyens de paiement sans contact, combinée à l’immense popularité des smartphones intégrant la technologie NFC, pose les fondations d’une transition du monde plastique vers le monde digital », relève Gérard Nébouy, Regional Managing Director France « Aujourd’hui, avec le lancement d’Apple Pay, il est évident que les solutions mobiles permettent d’utiliser sa carte Visa autrement. Les Français sont très enthousiastes à l’idée d’utiliser leurs portables pour payer au quotidien et nous sommes fiers de jouer un rôle actif dans la transformation de ces usages. ».

Comment ça marche ? Lorsque l’utilisateur ajoute sa carte Visa sur Apple Pay, ses informations de paiement ne sont pas stockées dans le téléphone ni dans les serveurs d’Apple. Visa génère un token unique pour ce paiement (le Device Account Number dans Apple Wallet), qui est assigné et stocké dans l’iPhone ou l’Apple Watch. Les informations liées à la carte ne sont pas partagées avec les commerçants. La solution fonctionne quel que soit le montant à régler, en utilisant Touch ID pour vérifier l’identité du détenteur de la carte. À ce jour, le nombre de commerces français acceptant les paiements mobiles au-delà du seuil de 20 euros augmenterait très rapidement selon Visa : « Nombreux sont ceux qui effectuent les mises à jour logicielles nécessaires pour accepter des paiements de montants plus élevés », précise-t-il. Visa prévoit que, d’ici la fin de l’année, la majorité des terminaux sans contact en France accepteront les paiements par mobile, quel que soit le montant.

Mastercard chez Carrefour Banque et les titres-restaurants Edenred

MasterCard, de son côté, annonce l’accès à Apple Pay aux consommateurs qui possèdent une carte de Carrefour Banque, la filiale bancaire de Carrefour, ou d’Edenred (dématérialisation du titre-restaurant). Une fois la carte Mastercard ajoutée à Apple Pay, « les clients bénéficient des avantages et bénéfices associés aux cartes Mastercard, tels les garanties d’assurance, le cashback ou le cumul des points », précise-t-il. Dans les magasins, Apple Pay est compatible avec iPhone 6s, iPhone 6s Plus, iPhone 6, iPhone 6 Plus, iPhone SE et Apple Watch. Lorsque l’on règle des achats de biens ou services au sein d’une application, Apple Pay est compatible avec iPhone SE, iPhone 6s, iPhone 6s Plus, iPhone 6, iPhone 6 Plus, iPad Air 2, iPad mini 3, iPad mini 4 et iPad Pro.

La sécurité est similaire. Apple Pay s’appuie sur la plateforme MDES (Mastercard Digital Enablement Service), qui utilise les techniques d’EMV, de tokénisation, de cryptographie et de biométrie. De la même façon, le numéro de la carte n’est pas conservé sur l’appareil, ni sur les serveurs Apple. Chaque transaction est autorisée avec un code de sécurité dynamique utilisable une seule fois.

 

plusA lire aussi notre dossier : L’e-paiement au cœur de l’expérience omnicanal – notre livre blanc : L’ e-paiement, à l’heure de l’expérience client

Juliette Paoli