Accueil OS Un aperçu de l'interface tactile de Windows 8

Un aperçu de l'interface tactile de Windows 8

C'est à l'occasion de la conférence D9 que Steven Sinofsky a effectué une démonstration de Windows 8 tournant dans une tablette tactile. L'interface présentée est donc l'interface tactile du système, une interface qui ressemble très fortement à l'interface de Windows Phone 7. Le système propose les « lives tiles » ou tuiles » à l'utilisateur. Ces tuiles présentent des notifications, telles que la liste des derniers emails reçus, de l'activité Facebook, etc. Sur PC, l'utilisateur aura la possibilité d'utiliser cette interface ou l'interface classique, avec la barre des tâches. Heureusement, a-t-on envie de dire car une interface à la Windows Phone 7, pourrait donner des cauchemars aux développeurs ou aux rédacteurs de documents en utilisation quotidienne. Le système intègre un magasin en ligne similaire l'App Store.

L'interface semble remarquablement fluide, avec de l'accélération graphique partout. Windows 8 embarque Internet Explorer 10 qui intègre Silverlight. L'ensemble est conçu pour se comporter au mieux, explique l'éditeur, avec les applications basées sur HTML5 et Javascript. Le système est annoncé comme moins gourmand en ressources que Windows 7  qui lui-même est déjà beaucoup moins gourmand que le fâcheux Vista.

Une présentation qui a globalement séduit le public. Mais l'enthousiasme n'est pas partagé par tout le monde, comme le souligne idboox.com. Il y a de la grogne parmi les constructeurs de tablettes sous Windows, qui sont mécontents d'une trop forte présence de l'éditeur de Redmond dans le processus de fabrication. Ainsi, J.T Wang, le président d'Acer a déclaré au Computex 2011 « ils contrôlent vraiment tout le processus ».

Plus généralement, les constructeurs taïwanais déclarent: « Microsoft tente d’imposer ses propres règles mais à l’ère d’internet, on devrait faire les choses en tenant compte de l’ensemble des opinions de l’écosystème du monde IT. Ce développement ne concerne pas une seule compagnie, Microsoft, mais implique beaucoup de sociétés, toutes les parties concernées devraient pouvoir en discuter. »

Frédéric Mazué