Accueil Cybersécurité Le CESIN renouvelle en partie son conseil d’administration et prévoit de réorienter...

Le CESIN renouvelle en partie son conseil d’administration et prévoit de réorienter ses feuilles de route

Lors de sa dernière assemblée générale, le Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique, alias le CESIN, a a réélu sa présidente et fait entrer au conseil d’Administration Cyrille Tisser, directeur adjoint de la cybersécurité du groupe La Poste. 

L’Assemblée Générale du CESIN qui, crise sanitaire oblige, s’est déroulée en ligne le 19 juin dernier, a réélu pour les douze mois à venir Mylène Jarossay, CISO du groupe LVMH, dans ses fonctions de présidente. A la tête de l’association professionnelle des responsables cybersécurité des grandes entreprises françaises depuis le 22 juin 2019, la présidente a indiqué à l’occasion de cette réélection :  « Cette année s’est terminée de façon singulière, du fait de la crise sanitaire. Pendant ces quatre derniers mois, le Club s’est particulièrement mobilisé et les membres se sont montrés soudés devant ce contexte inédit. C’est très réconfortant et cela nous fait aborder cette nouvelle saison avec une belle énergie collective. Nous allons nous questionner ensemble sur la bonne façon d’orienter, voire de réorienter nos feuilles de route. L’année s’annonce donc riche en opportunités… et en échanges ! ».

Cyrille Tesser

Cyrille Tesser, directeur adjoint de la cybersécurité du groupe La Poste, devenu membre du Conseil d’Administration, se félicite d’ailleurs de contribuer au « développement de la feuille de route » du CESIN et à sa « dynamique ». « Le CESIN  est d’une efficacité exceptionnelle pour faciliter les échanges de bonnes pratiques, l’accès à tous les acteurs du secteur, en particulier grâce aux relations de confiance établies avec ses partenaires institutionnels », explique-t-il.

Début juin, le CESIN tirait les premiers enseignements concrets de la crise sanitaire, notant d’abord que le niveau d’exposition aux risques des entreprises avait fortement augmenté, puis expliquant que le VPN traditionnel allait disparaître, le MFA, l’authentification multifacteur, se généraliser et que l’appui d’un SOC était désormais incontournable.

Alain Bouillé, délégué général de l’association, prévenait :  « Il est important de reconsidérer sa roadmap cyber pour s’assurer de bien prendre en compte les transformations résultant de la crise mais aussi pour veiller à aligner cette roadmap avec les changements stratégiques que l’entreprise va entreprendre dans les mois à venir. »

Didier Gras, IT Risk & Cybersecurity Officer chez BNP Paribas, est nommé secrétaire général, et Eric Doyen, directeur Sécurité Opérationnelle du SI Groupe Malakoff Mederic Humanis, poursuit son mandat de trésorier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here