Accueil Cybersécurité Entretien exclusif – IoT industriel sécurisé : Scassi rachète Snootlab

Entretien exclusif – IoT industriel sécurisé : Scassi rachète Snootlab

Scassi renforce ses activités de cybersécurisation d’IoT auprès de ses clients industriels en rachetant le toulousain Snootlab. Le fondateur du groupe Scassi, Laurent Pelud, explique sa stratégie à Solutions Numériques.

Expert en cybersécurité des Si métiers et des systèmes critiques et intervenant dans les domaines de l’Aerospace, défense et contrôle aérien, de la monétique, ou encore de l’Automotive et de la santé, Scassi ouvrait l’an dernier une nouvelle agence à Paris, après l’ouverture d’un bureau à Toulouse, où se trouve le siège, et à Madrid.

Laurent Pelud

Pendant l’été, « une belle opportunité » s’est présentée, raconte à Solutions Numériques Laurent Pelud, le fondateur et CEO de Scassi, qui représente un peu plus de 50 collaborateurs : l’entreprise Snootlab présentant des difficultés financières, Scassi rachète l’activité, alors qu’elle collaborait déjà avec la société pour « l’évaluation cyber de leurs composants ».  Scassi ajoute ainsi aujourd’hui une nouvelle corde à son arc avec la conception, fabrication et distribution de produits, logiciels et services d’IoT industriels cybersécurisés. « Nous renforçons nos compétences dans le développement et la réalisation de nos activités de cybersécurisation d’IoT auprès de nos clients industriels, explique Laurent Pelud. Nous avons intégré le dirigeant, Frédéric Jourdan, et deux membres de son équipe, pour bien entendu maintenir leur ligne produits IoT industriels, mais aussi, alors qu’ils possèdent une très forte compétence sur l’implémentation IoT, leur « connecter »  les experts techniques de mon pôle Evaluation. »

« Dès lors que l’on connecte un composant, un gateway de communication, lui-même peut être attaqué, et engendrer une compromission du réseau industriel. Et nous voulons l’empêcher avec cette ligne de produits cybersécurisés »

Un marché en besoin alors que l’interdépendance des systèmes IT et OT de l’industrie 4.0 créé des failles de sécurité et des risques sur l’exploitation des sites industriels, et que les sites mettant en œuvre des actifs critiques voient coexister plusieurs générations d’équipements avec des règles de sécurisation différentes, ou inexistantes. « Aujourd’hui, concrètement, on intervient chez nos clients avec la dimension électronique et cyber, un ensemble cohérent pour une offre de cybersécurité IoT. Inversement, la ligne de produits Snootlab, elle, est complètement cybersécurisée par nos soins pour arriver à protéger l’interconnexion entre un réseau industriel, le composant IoT et l’IT qui récolte les data et les exploite. »

Scassi va clôturer « à peu près à 6 millions d’euros de chiffre d’affaires à la fin de l’année, l’objectif étant de réaliser 8 millions d’euros de CA en 2020. Nous réalisons minimum 30 % de croissance chaque année », se réjouit le dirigeant, qui investit dans sa société sur fonds propres et grâce depuis peu à la BPI.