Accueil Applications SAPPhire Orlando : des annonces comme s'il en pleuvait

SAPPhire Orlando : des annonces comme s'il en pleuvait

Avec l'actualité récente, la tenue du grand show annuel de SAP, à la mi-mai à Orlando a été un peu éclipsée, et avec lui le cortège d'annonces qui l'accompagnait. Des annonces importantes et souvent très techniques y ont été faites. Décryptage.

Sans surprise, la technologie in-memory et la mobilité, orientations hautement stratégiques de l'éditeur allemand, étaient à l'honneur de cette édition placée sous le signe de la co-innovation avec les partenaires et clients.

HANA : une « pépite » technologique

Des utilisateurs comme Bosch, Canoë Ventures, Medidata ou encore Colgate-Palmolive ont témoigné de leur expérience ramp-up (c'est-à-dire de testeur privilégié, juste avant mise sur le marché) de HANA (High-Performance Analytic Appliance), la technologie in-memory de SAP, à l'occasion de SAPPhire. Selon Thierry Pierre, en charge du développement des offres technologiques chez SAP, les utilisateurs sont unanimes quant aux apports phénoménaux de cette technologie. « Nous tenons là une véritable pépite technologique, dont de nombreux usages restent encore à découvrir« , estime-t-il. « Les applications de HANA sont conçues en co-innovation avec nos clients et nos partenaires« . C'est sur ce mode que cinq applications devraient voir le jour dans les mois qui viennent, en plus de celles déjà existantes. Celles-ci devraient notamment inclure des applications de BI prédictive. Certaines applications SAP comme BFC (Business Financial Consolidation, ex Magnitude de Cartesis) par exemple, devraient également être rendues disponibles sous HANA.

SAP n'est cependant pas le seul à proposer des technologies in-memory : tous les acteurs du marché des bases de données, d'IBM à Microsoft en passant par Qliktech, le font. Mais l'ambition de SAP est d'aller au-delà du décisionnel et de permettre à toutes ses applications de fonctionner en in-memory. Si ce n'est pas encore une réalité aujourd'hui, cela devrait le devenir dans un avenir très proche, avec HANA 1.0 SP3, en novembre prochain : il n'y aura alors plus qu'une seule base de données en mémoire, qu'exploiteront les applications tant décisionnelles que transactionnelles. Quant à la version 2.0, elle est prévue pour 2012. « Le moteur de calcul de HANA évolue en même temps que les applications« , poursuit Thierry Pierre. « Nous allons y rajouter de l'algorithmie ; Bill McDermott estime qu'à l'avenir SAP deviendra un fournisseur de bases de données.« .

À Orlando, Hasso Platner a par ailleurs fait la démonstration de l'extensibilité de HANA, en l'utilisant avec un Mac mini, mais aussi sur un énorme serveur Dell. L'intérêt de HANA pour répondre aux petits besoins est justement la convergence entre données transactionnelles et décisionnelles.

Par ailleurs, un accord concernant le cloud privé de Dell a été signé et SAP a certifié HANA avec Dell, ce qui porte à 5 le nombre des partenaires hardware sur HANA : HP, IBM, Dell, Cisco et Fujitsu.

Côté mobilité

Dans les jours qui viennent, une nouvelle version de SUP (Sybase Unwired Platform), baptisée 2.0, devrait voir le jour. Celle-ci comporte de nombreuses évolutions très techniques, dont notamment l'utilisation du HTML 5, destinée à contourner l'impossibilité d'utiliser Flash sur iPhone ou iPad. Elle sera également multi-plates-formes.

Benoît Herr

Source et article complet : erp-infos.com

Benoît Herr