Accueil Cloud computing Résilience informatique : les entreprises insufisamment préparées

Résilience informatique : les entreprises insufisamment préparées

2/3 des entreprises ne disposent pas d'une protection en matière de haute disponibilité et de reprise d'activité pour leurs données une fois stockées dans le Cloud.

Les systèmes informatiques des entreprises sont-ils assurer de fonctionner en cas d'incident ? D’après le rapport annuel de Vision Solutions les entreprises ne sont pas assez préparées à fournir de la résilience pour leurs plates-formes informatiques, alors que s’accroit la demande de données multi plates-formes. Ce rapport regroupe les résultats de cinq enquêtes réalisées sur l'ensemble du secteur auprès de plus de 3 000 professionnels de l'informatique. Intitulé « L'avenir de l'informatique : points de vue sur la migration, la protection et la reprise », le rapport dévoile les tendances, les opportunités et les défis tant pour les responsables informatiques que pour les chefs d'entreprise.

« Lorsque les entreprises prévoient leurs dépenses informatiques pour 2015 et au-delà, en incluant la prise de décision sur le recrutement de talents, l'externalisation ou les modifications d'infrastructure, elles doivent tenir compte des domaines de vulnérabilité tant connus qu'imprévisibles touchant aux données métier critiques », affirme le Chief Technology Officer de Vision Solutions Alan Arnold. « Les recherches que nous avons menées dans le cadre du rapport sur l'état de la résilience ont révélé l'insuffisante préparation des entreprises à fournir de la résilience pour leurs plates-formes informatiques, compte tenu notamment de la prédominance des datacenters hybrides et de l'adoption croissante du Cloud. Il ne faut pas sous-estimer l'importance d'assurer la disponibilité, la protection et la synchronisation des données sur diverses plateformes. »

Les points clés extraits du rapport :

        Près de 75 % des personnes interrogées n'ont pas chiffré le coût horaire des interruptions pour leur activité.

        Parmi ceux ayant subi une panne de stockage, près de 50 % ont perdu des données au cours du processus en raison de méthodes ou de pratiques insuffisantes de reprise d'activité.

        Près de deux tiers des personnes sondées ont déclaré avoir reporté une migration de données importante par peur d'une interruption ou d'un manque de ressources.

        Le Cloud privé hébergé demeure l'environnement de Cloud le plus répandu avec une utilisation à 57 % ; l'adoption du Cloud hybride stagne à 32 % tout en bénéficiant d'un potentiel de croissance.

        Malgré la popularité grandissante du Cloud, près de deux tiers déclarent ne pas disposer d'une protection en matière de haute disponibilité et de reprise d'activité pour leurs données une fois stockées dans le Cloud.

« Pour relever les nombreux défis engendrés par l'explosion de la croissance des données, les entreprises doivent investir dans une meilleure protection des données », déclare Henry Martinez, vice-président Sales Engineering de Vision Solutions. « Autre aspect important, ces solutions doivent être suffisamment souples pour réduire les défaillances système, prendre en charge les technologies émergentes et offrir la flexibilité requise pour fonctionner sur toute combinaison de plateformes physiques, virtuelles, de Cloud et d'environnements de stockage. Cela constitue une base essentielle de la résilience informatique et de la réussite commerciale dans une perspective d'avenir. »

Accédez à la version intégrale du Rapport 2015 sur l'état de la résilience

Juliette Paoli