Accueil Etudes Marché des serveurs : l'Europe mauvaise élève selon Gartner

Marché des serveurs : l'Europe mauvaise élève selon Gartner

Gartner vient de dévoiler ses chiffres sur le marché des serveurs pour l’ensemble de l’année 2013, avec un focus sur le dernier trimestre. Le marché mondial des serveurs a ainsi augmenté de 2,1 % en 2013 en volume, mais a chuté de 4,5 % en valeur. Sur le marché EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), la baisse est notable en volume et en valeur: respectivement -5,6 % et -6,3 %.

Au quatrième trimestre 2013, les zones qui ont eu la plus forte croissance en unités vendues sont l’Asie/Pacifique (+16,3 %), le Japon (+7,5 %) et l’Amérique du Nord (relativement stable à 0,01 %). Mais, à l’exception de l’Asie/Pacifique (+0,6 %), toutes les régions ont vu leurs revenus diminuer.

Hewlett-Packard est leader au quatrième trimestre 2013. Le constructeur termine l’année avec 3,8 milliards de dollars de revenus, pour des parts de marché mondiales qui représentent 28,1 %, soit 6 % de plus qu’au dernier trimestre 2012. Seuls HP et Cisco ont augmenté leurs revenus, Cisco montrant, lui, une progression de 34,5 % pour des parts de marché mondiales qui s’établissent à 4,7 % . IBM obtient la médaille de la plus forte baisse, à -28,9 %.

 

Forte baisse sur le marché EMEA

Dans les régions Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), les ventes à l’unité et les revenus ont chuté tous les deux au quatrième trimestre 2013, le chiffre d’affaires totalisant 5,6 milliards de dollars, soit une baisse de 6,4 % comparée au quatrième trimestre 2012. 613 000 unités ont été vendues au dernier trimestre 2013, en déclin de 2,5 % par rapport à la même période de l’année précédente. Au total, sur l’année 2013, 2,3 millions d’unités ont été vendues, une baisse globale de 5,6 %.

Le marché EMEA continue de souffrir. Il enregistre son dixième trimestre de baisse de revenus, indique Adrian O’Connell, directeur de recherche chez Gartner. La crise économique a de profondes conséquences sur le marché des serveurs. Les revenus 2013 représentent les deux tiers environ de ceux de 2007. ”

Si toutes les régions EMEA ont vu leurs revenus diminuer d’année en année, la plus grande faiblesse vient d’Europe de l’Est (-14,1 % chaque année). L’Europe de l’Ouest baisse, elle, de 4,9 %, tandis que le Moyen-Orient et l’Afrique chutent de 6,8 %.

Enfin, il faut noter qu’au quatrième trimestre 2013, seul le revenu des serveurs x86 augmente (+1,4 %), tandis que le chiffre d’affaires généré par les plate-formes RISC/Itanium Unix prend une claque (-20,1 %)

Le marché EMEA des serveurs termine l’année au plus bas. Le bonne nouvelle c’est que la demande semble s’être stabilisée. Si l’année 2014 devrait être meilleure pour les ventes d’entrée de gamme, le défi sera rude pour les modèles haut de gamme”, conclut Adrian O’Connell.

Juliette Paoli