Accueil Juridique L’héritier de Samsung condamné à deux ans et demi de prison

L’héritier de Samsung condamné à deux ans et demi de prison

Lee Jae-Yong, l’héritier de Samsung et VP du groupe sud-coréen, a été condamné le 18 janvier 2021 à deux ans et demi de prison pour corruption. Avec une fortune estimée à plus de 8 milliards de dollars, il serait la troisième personne la plus riche de Corée du Sud.

Lee Jae-Yong, connu également comme Jay Y. Lee, est certes vice-président de Samsung Electronics, premier constructeur monde de smartphones et de composants électroniques, mais il est aussi le fils de Lee Kun-hee, l’un des fondateurs de cet empire industriel familial sud-coréen décédé en octobre 2020. Le groupe a été fondé par Lee Byung-Chull, le grand-père de Lee Jae-Yon.

Lee Jae-Yon, 52 ans, faisait l’objet d’un procès dans l’affaire de corruption et de détournements de fonds qui avait entraîné la destitution en 2017 et l’incarcération de Park Geun-Hye, la présidente de la Corée du Sud.

Lee Jae-Yon a été reconnu coupable d’avoir versé des pots-de-vin et d’avoir demandé à Park Geun-Hye de faciliter son accession à la tête de Samsung, l’un des principaux conglomérat industriels (chaebols) de la Corée du Sud. Dans le passé, plusieurs de ces grands patrons sud-coréens ont été condamnés pour fraude fiscale ou pour corruption, mais ils ont souvent été graciés par leur Gouvernement « pour services rendus à l’économie ».

 

Par KBS — https://www.youtube.com/watch?v=qdpz2-KdVMo, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=53857068