Accueil Développement Applications Les développeurs accros aux défis techniques

Les développeurs accros aux défis techniques

Développement logiciel
Développement d'applications

Pour un développeur, le défi technique est le critère n°1 pour être heureux dans sa vie professionnelle indique une étude menée par JobProd, une marketplace qui permet aux entreprises de recruter des développeurs du marché.

22,5% des développeurs estiment que le défi technique et la possibilité d’apprendre toujours plus contribuent en premier lieu à leur épanouissement professionnel. La médaille d’argent revient à l’environnement de travail qui est lui aussi un facteur décisif pour leur bien-être. 17,2% des sondés déclarent que cela a un impact direct sur leur état. En 3ème place, on retrouve les opportunités d’évolution avec 11,9%.

 

Plus de 70% des développeurs se posent des questions sur leur avenir professionnel. Les principales menaces relevées sont les difficultés liées au salaire (15,7%), les possibilités d’évolution de carrière réduites (13,1%) et le mode de management qui ne convient pas à 10,4%. Si  plus de 80% des développeurs sont contents de leur poste actuel, pour plus de la moitié d’entre eux, ils s’estiment cependant pas assez rémunérés ! .Et 40 % éprouvent des difficultés à bien scinder leur vie professionnelle de leur vie personnelle !

 

 

Un environnement de travail meilleur en Province qu’en Ile-de-France

Les développeurs évaluent leur environnement de travail à hauteur de 6,1/10 en moyenne. On remarque néanmoins une certaine différence entre ceux vivant en Ile-de-France et ceux vivant en Province. Aussi, lorsqu’on leur demande s’ils sont contents de travailler dans la région où ils se situent, les développeurs d’Ile-de-France se disent moins contents par rapport à ceux de province. 41,4% se disent mécontents de travailler en Ile-de-France contre 8,5% de mécontents travaillant en province.

66% des techs sont satisfaits de la stack technique utilisée dans leur job

La majorité des développeurs apprécient la stack technique utilisée dans leur entreprise. Seuls 2,6% ont un avis radicalement négatif quand 31,6% disent ne pas trop l’aimer. Si l’on reprend l’ensemble des notes données par les sondés sur leur épanouissement technique actuel, la moyenne générale s’élève à 5,5/10.

 

 

Cette étude a porté sur 700 répondants. L’âge moyen des répondants est de 30,5 ans et ils ont entre 19 et 47 ans. Leur expérience professionnelle moyenne s’élève à 6,5 ans. 41,1% des sondés travaillent en Ile-de-France et 58,9% exercent en Province.

 

 

 

Juliette Paoli