Accueil Formation « L’Ecole des Plombiers du Numérique de Bordeaux » : une formation dans...

« L’Ecole des Plombiers du Numérique de Bordeaux » : une formation dans la fibre optique pour les jeunes sans diplôme

Fibre optique
Fibre optique

L’association les Plombiers du numérique, les Apprentis d’Auteuil et Sogetrel lancent « l’Ecole des Plombiers du Numérique de Bordeaux», une formation aux métiers opérationnels du numérique à destination des jeunes sans diplôme.

Alors que le gouvernement a annoncé qu’il allait financer 10 000 formation aux métiers du numérique, le 3 avril dernier, 16 jeunes adultes ont débuté sur le site des établissements Saint Joseph des Apprentis d’Auteuil, à Blanquefort, une nouvelle formation de 3 mois destinée à leur apprendre le métier de technicien déploiement fibre optique. Ils bénéficient du statut de stagiaire de la formation professionnelle rémunérée et d’un plateau technique, simulant les conditions de travail qu’ils rencontreront pour du travail aérien, souterrain et en intérieur. Une initiative co-construite par lassociation les Plombiers du numérique, les Apprentis d’Auteuil et Sogetrel, acteur sur le marché des télécoms et spécialiste du déploiement d’infrastructures numériques, et financée en partie par le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine.

A l’issue de la formation, ces jeunes déscolarisés et non qualifiés, sélectionnés sur le principal critère de leur motivation, seront orientés vers un poste à pourvoir chez Sogetrel ou chez l’un de ses sous-traitants afin de participer au déploiement du très haut débit en Gironde. Les 45 formés, environ, des trois promotions annuelles de l’école seront engagés, promet l’entreprise.

Après l’ouverture de l’école de Seine-et-Marne, il s’agit de la deuxième réalisation des Plombiers du Numérique, association créée par la fondation Impala Avenir. « Il existe de nombreuses opportunités pour les publics éloignés de l’emploi pour accéder aux métiers du numérique. Nous avons vocation au travers de l’association des Plombiers du Numérique, à les révéler. Cette deuxième école préfigure la venue de futurs établissements dans des régions en tension », explique Florian du Boys, Président de l’association et fondateur d’Impala Avenir.