Accueil Confidentialité des données Le patron d’Apple veut donner la maîtrise de leurs données aux usagers

Le patron d’Apple veut donner la maîtrise de leurs données aux usagers

Maquette du nouveau datacenter Apple dans l'Iowa

(AFP) – Le patron d’Apple a appelé jeudi les législateurs américains à donner aux usagers la maîtrise de leurs données personnelles collectées sur Internet en leur permettant de les effacer à volonté.

Dans une tribune publiée par l’hebdomadaire Time, Tim Cook développe cette idée de la protection de la vie privée qui lui est chère et qui est l’un des arguments de vente d’Apple.
La marque à la pomme avait enfoncé le clou avec un panneau publicitaire géant à Las Vegas au moment du CES, salon mondial de l’électronique grand public. Détournant le célèbre slogan publicitaire de la « Sin City » -« ce qui se passe à Vegas reste à Vegas »-, Apple clamait: « Ce qui se passe dans votre iPhone reste dans votre iPhone ».
Tim Cook a plaidé pour une nouvelle loi qui donne la possibilité au consommateur d’effacer « à la demande » les données personnelles récoltées en ligne.
Cet appel du patron de l’emblématique entreprise de la tech déplaira très certainement aux géants du net comme Google, Facebook ou Amazon, qui tirent leur richesse de l’exploitation des innombrables informations collectées auprès des usagers de leur sites et produits.
Des élus des deux bords au Congrès américain ont proposé des mesures pour améliorer le respect de la vie privée, s’inspirant en partie du Règlement général sur la protection des données adopté par l’Union européenne (RGPD).

Regagner la « confiance » des usagers

« Une loi fédérale sur le respect de la vie privée balayant large ne devrait pas seulement viser à donner la maîtrise de ses données au consommateur, mais aussi mettre en lumière ceux qui vendent vos données en cachette« , a souligné le patron d’Apple. Selon lui, la FTC, la commission chargée de la protection des consommateurs aux Etats-Unis, devrait établir une plateforme d’échange de données, sur laquelle les entreprises qui veulent en faire commerce doivent s’enregistrer. Elle permettrait aux consommateurs de suivre les transactions de client en client et leur offrir la possibilité de « les effacer à la demande,
gratuitement, facilement, en ligne et une fois pour toute« .

M. Cook avait dénoncé l’année dernière avec virulence les pratiques actuelles, affirmant que les données personnelles « sont transformées en arme contre nous avec une efficacité toute militaire« . « En 2019, il est grand temps de défendre le droit à la vie privée, le
vôtre, le mien, de tout le monde« , plaide M. Cook dans Time. « Les consommateurs ne devraient pas avoir à supporter plus longtemps les entreprises qui amassent de manière irresponsable les profils des usagers, les fuites de données qui semblent hors de tout contrôle et notre inhabilité grandissante à contrôler nos vies numériques« , dénonce t-il.
Il plaide pour une obligation faite aux entreprises de gommer des données les éléments permettant d’identifier les consommateurs ou tout simplement d’éviter de les collecter. Une nouvelle loi permettrait selon M. Cook d’aider les sociétés de la tech à retrouver la confiance des usagers, qui a été mise à mal par les scandales à répétition ces dernières années. « La technologie a le potentiel de transformer le monde pour le meilleur, mais n’arrivera jamais à atteindre ce but sans la confiance des gens qui s’en servent« , estime-t-il.