Accueil DRH Le CNES mène une politique RH digitale

Le CNES mène une politique RH digitale

CNES
Le CNES mène une politique RH digitale

Favoriser la mobilité interne et la formation des effectifs passent désormais par le digital au Centre National des Études Spatiales (CNES).
Le CNES est l’établissement qui met en œuvre la politique spatiale de la France, dans 5 grands domaines stratégiques : Ariane, les Sciences, l’Observation, les Télécommunications et la Défense. Ses 2 500 collaborateurs sont répartis entre Paris, Toulouse et la Guyane. Le développement de grands projets spatiaux demande de multiples compétences et des moyens techniques importants. Au sein du CNES, faire en sorte que les personnels déploient leurs talents sur une longue durée est un enjeu crucial. Globalement, si 80% des collaborateurs du CNES sont des ingénieurs, cadres et doctorants, ils se forment en grande partie en exerçant leur métier. L’acquisition des compétences en pyrotechnie par exemple peut durer jusqu’à dix ans. Les plans de formation représentent un très fort investissement (5 % de la masse salariale).

Dans l’optique de fidéliser ses collaborateurs et de leur offrir des carrières longues, le CNES a donc initié une démarche de gestion des talents. Quatre grands domaines d’activités ont été structurés : projets, managers, support gestion, et expertises. Pour chacune de ces filières, les équipes RH ont défini un parcours de formation.

Pour concrétiser cette démarche, le CNES a décidé de moderniser son SIRH, qui ne permettait pas auparavant d’exploiter les données RH. Le choix a été fait d’adopter une solution en mode SaaS , Cornerstone OnDemand, facile à utiliser pour les managers et collaborateurs. « La transformation digitale est un axe majeur de la stratégie du CNES notamment en termes de ressources humaines« , explique Liliane Baste, chef du service Carrières & Compétences au CNES.

Pour gérer la performance, les équipes RH ont pour objectif d’être davantage force de proposition, de cibler et de mieux piloter les parcours des collaborateurs, que ce soit dans une même filière ou pour passer d’une filière à une autre, alors que le taux de de mobilité est compris entre 10 et 14 % par an au CNES. Ils vont pouvoir s’appuyer sur la solution Cornerstone Performance Management pour cela.

Digitaliser la formation

Sur des métiers très qualifiés dédiés aux projets spatiaux – certains experts du CNES sont des référents à l’international – la gestion des talents consiste en premier lieu à maintenir un très bon niveau de compétences. Dans l’optique de toujours mieux optimiser la formation et le partage de compétences, le CNES souhaite développer avec Cornerstone Learning Suite la dimension sociale et collaborative de la formation et la recommandation par les collaborateurs, sur le modèle des réseaux sociaux (il est possible de  » liker  » des formations par exemple).

Enfin, pour les pratiques d’évaluation des collaborateurs, au-delà de la rencontre formelle une fois par an entre le manager et le collaborateur, l’outil Cornerstone Succession permet de décliner une palette de modes d’évaluation, que ce soit en continu ou sur un mode projet par exemple. Elle permet de tenir compte des soft skills, des compétences qui sont de plus en plus prises en compte et valorisées (la capacité d’adaptation par exemple, ou bien le leadership pour les managers).

« Nous avons l’ambition de favoriser une meilleure gestion des parcours professionnels, aussi bien pour nos experts que pour les jeunes collaborateurs qui nous rejoignent, à qui nous offrirons d’acquérir de nouvelles compétences en continu dans un mode collaboratif« , conclut Liliane Baste.