Accueil Etudes Forte baisse des prix dans la téléphonie mobile

Forte baisse des prix dans la téléphonie mobile

L’autorité de régulation des communications électroniques et des postes, alias l’Arcep, publie son rapport annuel sur les services mobiles : les prix ont chuté de plus de 27 %. Explications.

L’Arcep vient de publier son étude annuelle sur le marché des services mobiles grand public en France qu’elle a mené auprès des clients des quatre grands opérateurs Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, ainsi qu’auprès des opérateurs virtuels NRJ Mobile et Virgin Mobile. Il faut d’abord en retenir que les prix des services mobiles en métropole ont nettement diminué de plus de 27 % en moyenne annuelle (voix et données confondues). Cette baisse suit celle de 11,4 % en 2012, soit un recul total de 38,6 % en deux ans. La baisse a été très rapide de mi 2012 au printemps 2013, le rythme s’étant ralenti significativement depuis.

Qui en profite ?

L’autorité indique que la baisse touche l’ensemble des profils de consommation en raison du développement d’offres d’abondance pour la voix et les SMS. Elle précise que « le recul des prix atteint 25,5 % en moyenne pour les clients souscrivant des contrats post-payés (forfaits, y compris forfaits bloqués). Les prix des abonnements sans subvention du terminal est également à la baisse (-28,1 % en un an). » Pour les utilisateurs de cartes prépayées, les prix reculent d’un peu plus de 33 % à la suite du développement d’offres de cartes prépayées incluant la voix et les SMS illimités

Les usages changent

Entre 2007 et 2011, les communications vocales ont baissé. La tendance s’inverse ne 2013, avec une croissance de 30 %. Cela est dû non seulement au développement de formules prépayées incluant la voix en illimité, mais aussi de forfaits post-payés en illimité également.

La consommation des SMS se stabilise après avoir fortement augmenté depuis 2006. Il faut dire que de nombreuses applications permettent aujourd’hui d’envoyer des messages par internet depuis un smartphone ou une tablette.

Côté Internet mobile, le volume de données consommées ne cesse de croître depuis 2009. Il augmente de 98 Mo pour les contrats post-payés et de 15 Mo pour les cartes prépayées. Au total, pour l’ensemble des forfaits, il est passé par client de 15 Mo en 2009 à 220 Mo. Evidemment, cela est lié aux nouveaux usages. En 2013, plus de la moitié des individus de plus de 15 ans, disposant d’un téléphone mobile, se sont connectés à Internet au cours des 30 derniers jours.

Juliette Paoli