Accueil Le Cloud repense communication et collaboration

Le Cloud repense communication et collaboration

Voix, document, message, vidéo… Toutes les données passent dorénavant par le Cloud. Qu’il s’agisse d’améliorer les échanges entre collaborateurs, leur productivité, de partager des connaissances, de faire des économies en évitant les déplacements ou encore de faciliter le travail en mobilité…

La solution de collaboration Jamespot

Messageries, visioconférence, téléphonie, solutions de collaboration plus larges … les outils disponibles sont nombreux au service de la communication et de la collaboration de l’entreprise à l’heure de leur transformation numérique.

Comment fait-on pour mieux travailler ensemble grâce au Cloud ? Workplace, intranet, réseau social… Le CEO du Français Jamespot, Alain Garnier, se dit « leader des outils de communication et de collaboration » avec 150 000 utilisateurs, évoquant un « appétit du marché » pour ce type d’outils. Ses solutions étant dans le Cloud, « nos nouveautés sont permanentes », indique-t-il, parlant outils de travail mobile, « une tendance de fond », applis de lab innovation « pour faire gagner les équipes en agilité ».

Emblématique du renouveau de ces outils de communication-collaboration, le salon « Solutions Intranet », qui a lieu chaque année à Paris Porte de Versailles, a changé récemment de nom pour devenir « Digital workplace ». Au-delà de l’Intranet, terme paraissant désuet aujourd’hui, mais outil permettant d’architecturer, d’organiser l’accès à l’information, il faut selon Vincent Bouthors, PDG de Jalios, intégrer dorénavant « des outils métiers », passer « de la communication descendante à la communication montante », permettre à l’entreprise de devenir « apprenante », via du social learning, plus largement « aider à l’efficacité collective », via des process, des outils bureautiques, et aller à la collaboration (trouver et aider des personnes, distribuer des tâches…) en se passant de l’email « qui n’est plus le point central » pour cela.

La richesse du « digital Workplace »

Un autre Français, BlueMind, avec la version 4 de sa messagerie collaborative Open Source du même nom, revendique une « alternative ouverte et transparente aux monopoles américains ». Cette solution de messagerie est « la seule » capable de supporter Outlook « à 100 % sans dégradation », indique Pierre Baudracco, CEO de BlueMind. « La nouvelle version 4 de BlueMind apporte une solution définitive au quasi-monopole du marché de la messagerie d’entreprise. En permettant aux organisations de conserver le client Outlook de façon transparente pour l’utilisateur, mais aussi d’utiliser de façon riche et collaborative les autres clients comme Thunderbird, le web ou les mobiles, la solution BlueMind offre une alternative européenne ouverte et moins chère pour la messagerie », explique -t-il.

Bluemind V4 : 5 années auront été nécessaires pour réussir à développer cette alternative à Exchange, 100 % opérationnelle avec Outlook sans ajout de module complémentaire.

Jamespot, Jalios ou BlueMind, pour ne citer qu’eux, français, ne forment pas la totalité du marché de cette digitale workplace moderne. Pas plus, à eux seuls, que les Américains comme Google ou Microsoft, avec Office 365 et son Teams. D’ailleurs, les uns et les autres ont des compatibilités. En utilisant la plateforme Jalios par exemple, on ne se retrouve pas « enfermé ».

La demande des entreprises aujourd’hui est vaste : il s’agit pour elles à la fois de mieux gérer leur flux de travail, de mieux répondre à leurs objectifs business et d’optimiser l’utilisation des talents au sein de leurs équipes et de leur organisation. Des préoccupations auxquelles la plateforme de l’Américain Wrike, fondée en 2006 et basée dans la Silicon Valley, a pour ambition de répondre, en fournissant aux entreprises « un espace de travail digital unique comprenant tous les outils, fonctionnalités et intégrations dont elles ont besoin pour réaliser leur transformation digitale ». « Nous avons récemment interrogé nos clients au Japon et nous avons été heureux d’apprendre que 93% d’entre eux considèrent Wrike comme un atout important pour leur organisation et que 72% ont constaté une amélioration dans leurs méthodes de travail », s’est ainsi réjoui Andrew Filev, CEO de Wrike fin mai au Japon alors que la société y ouvrait une filiale.

La v16 de 3CX inclut de nouvelles fonctionnalités de centres d’appels, un plugin de messagerie instantanée via site web, des options d’enregistrements d’appels optimisées, un client web WebRTC, un service de visioconférence encore amélioré.

S’intégrer à l’environnement

Vous avez dit « objectifs business » ? C’est bien l’ultime but. Même la téléphonie se met au diapason. Ainsi XiVO (ex-Avencall), une solution Open Source de téléphonie sur IP, de communications unifiées, dédiée aux professionnels (la société revendique des clients prestigieux et des organisations publiques : Groupama, Maison du Monde, Cultura, LDLC, Parc Astérix, Collège de France, Mairie de Villeurbanne, etc.), s’interface désormais avec le CRM Salesforce, pour augmenter la productivité des commerciaux. Les entreprises utilisatrices de Salesforce peuvent intégrer facilement une solution de téléphonie complète à leur interface, grâce à la disponibilité du connecteur. De quoi permettre aux commerciaux de réaliser leurs appels, leurs rappels et d’en conserver l’historique. Le connecteur XiVO utilise la technologie WebRTC et la version Lightning de Salesforce. Les utilisateurs ont simplement besoin d’une connexion Internet sécurisée et d’un ordinateur pour émettre et recevoir des appels. Une première version qui est disponible sur Chrome.

Téléphonie sur IP de XiVO qui s’interface avec Salesforce. La remontée de fiche client s’effectue lors de chaque appel entrant avec l’ensemble des informations client, l’historique des échanges, les opportunités commerciales, etc.

« Avec la montée en puissance de la mobilité, des applications as-a-service, de l’automatisation des processus et de plus en plus d’assistants intelligents reposant sur l’intelligence artificielle, l’environnement de travail des collaborateurs est en pleine mutation. Un phénomène qui ouvre de nouvelles perspectives pour améliorer la performance individuelle, mais aussi la qualité des échanges, y compris en direction des clients, des partenaires commerciaux et des fournisseurs qui composent l’écosystème des entreprises », analyse Thierry Hamelin, directeur de recherche chez IDC. « Dans ce contexte, les outils collaboratifs et les communications unifiées, qui s’appuient sur des plateformes de téléphonie sur IP pour proposer des services tels que la messagerie unifiée (combinant email, messagerie instantanée, fax et voix), la vidéo-conférence ou encore la gestion de la présence, jouent un rôle majeur. »

La solution de conférence C520-WiMi de Snom, spécialiste de la téléphonie IP. La station de base C520-WiMi est accompagnée de deux micros DECT rechargeables sans fil. Les utilisateurs peuvent y ajouter jusqu’à trois unités mains libres C52-SP.

Intégrer les outils, faire des passerelles, pour exploiter les données ou les talents, 28 % des entreprises françaises interrogées dans une étude d’IDC (voir encadré) mandatée par Mitel et Orange Business Services et portant sur les attentes des entreprises françaises en matière d’outils collaboratifs et de communications unifiées estiment que l’intégration entre les différents outils de communication est perfectible. 27 % pensent de même pour l’intégration aux applications métiers. Pour 59 % des entreprises, il est très intéressant d’ouvrir leur outil de communication et de collaboration aux tiers externes.

Les initiatives des entreprises concernant le travail collaboratif et les communications-Etude IDC pour Mitel et OBS

Augmenter la performance des collaborateurs

Une attente d’intégration à l’environnement d’autant plus forte que les outils de communication et de collaboration sont importants avant tout pour augmenter la performance des collaborateurs (80 % des entreprises interrogées). « Les nouveaux usages inspirés de la sphère privée, l’arrivée de nouvelles générations dans le monde du travail, les attentes de plus en plus fortes des clients quant à leurs interactions avec les marques sont autant de facteurs qui incitent les entreprises à repenser en profondeur l’environnement de travail pour accroître la productivité des collaborateurs et offrir une expérience client toujours plus riche », explique Jean-Denis Garo, International Integrated Marketing Director chez Mitel, numéro 2 sur le marché de l’UCaaS à l’échelle mondiale selon Synergy Research. « Cette modernisation du workplace passe inéluctablement par la mise à disposition d’outils performants de communications unifiées et de collaboration au sein des entreprises pour leur apporter l’efficacité, la flexibilité et l’agilité nécessaires. »

Dans cet esprit d’ouverture des outils collaboratifs et de communication vers l’extérieur, les entreprises s’acheminent de plus en plus vers des déploiements dans le Cloud. Selon leurs besoins, les organisations se répartissent équitablement entre celles optant pour un hébergement dans le Cloud public (40%) et celles qui souhaitent s’appuyer sur un Cloud privé qui leur est dédié (41%).

S’allier pour garantir intégration, sécurité, rapidité

Voix et téléphonie, solutions de réunion, messagerie, présence et messagerie instantanée, clients unifiés pour accéder à plusieurs fonctions de communication via une interface cohérente, processus métiers, voici les 6 grandes fonctions de l’UCaaS en tant que service définies par Gartner. Le cabinet d’analyses indique que d’ici 2021, 90 % des responsables pour les infrastructures informatiques délaisseront les équipements locaux et opteront pour les communications unifiées par le Cloud. Selon Gartner, quatre évolutions majeures sont à repérer dans les offres des fournisseurs : la vidéo, les tableaux de bord, les outils de collaboration d’équipe, pour combler l’écart avec des outils comme Slack, et la mondialisation des offres.

A venir vite, les assistants virtuels, les fonctionnalités à base d’IA, l’intégration de l’IoT et les chatbots.

Téléphonie IP et collaboration

Si les offres se mondialisent (voir le Magic Quadrant de Gartner), les offres qui mettent en avant le local – datacenters sur le territoire à l‘appui – cherchent à se faire une place. En termes de communication unifiée en mode Cloud, un exemple d’alliance est celle de l’opérateur Cloud Foliateam et de l’éditeur Avaya, qui ont officialisé récemment leur partenariat autour de l’offre Avaya Cloud, une plateforme de service ouverte permettant à l’utilisateur d’allier la téléphonie IP et la collaboration et cela peu importe l’endroit où il se trouve et quel que soit le support utilisé (PC/MAC, tablette, smartphone….).

Le Magic Quadrant consacré aux communications unifiées en tant que service à l’échelle mondiale

Cette offre Cloud est hébergée en France au sein des datacenters de Foliateam, via une instance dédiée et sécurisée. Elle offre un accès aux fonctionnalités UCaaS : click-to-talk, messagerie vocale unifiée, gestion de présence, espace de collaboration intégré etc.) et propose une intégration forte avec les applications métiers existantes. « Nos clients peuvent ainsi s’appuyer sur une plateforme dédiée et sur nos équipes spécialisées dans les développements de connecteurs applicatifs et de moteurs à base d’intelligence artificielle pour intégrer la solution dans leurs environnements métiers et ainsi faciliter les usages et accroître l’adoption de la solution. », explique ainsi Bruno David, directeur général de Foliateam.

Des offres 100 % made in France

Centile Telecom Applications, qui développe des plateformes de communications unifiées pour opérateurs et intégrateurs, accompagne de son côté Appliwave, un opérateur Cloud et Télécom, spécialisé dans la fourniture de services hébergés à destination des PME et ETI dans l’évolution de l’offre télécom mise à la disposition de ses partenaires.

Appliwave s’appuie dorénavant sur la plateforme ISTRA de Centile Telecom Applications. « L’alliance de nos savoir-faire nous permet de commercialiser une offre 100 % made in France qui conjugue sécurité, performance et accès à des outils collaboratifs complets. Nous apprécions aussi l’application mobile que nous avons pu proposer à nos partenaires », précise Julien Ohayon, directeur technique chez Appliwawe.

 

 

Avec la nouvelle version du logiciel Innovaphone V13, Innovaphone a lancé sur le marché sa nouvelle plateforme collaborative universelle innovaphone myApps, avec de nombreuses Apps pour communiquer, travailler et administrer. Tous les outils de travail et de communication essentiels au quotidien sont intégrés dans un framework homogène. Sur PC et smartphone.


La salle de réunion as a service
selon BlueJeans Network

BlueJeans et Dolby travaillent ensemble depuis plusieurs années pour, disent-ils de concert « révolutionner le marché de la salle de réunion ». Ils viennent de lancer BlueJeans Rooms-as-a-Service (RaaS) avec le matériel Dolby Voice Room, le tout sous forme d’abonnement.

Selon Andrew Border, vice-président, Communications Business Group de Dolby Laboratories, « Avec l’explosion des abonnements aux logiciels de réunions hébergés dans le Cloud, le moment est clairement opportun pour offrir des modèles d’acquisition de matériel plus flexibles. » La plateforme Cloud de réunion de BlueJeans avec du matériel Dolby Voice Room regroupe sur une seule facture une licence BlueJeans Rooms, un matériel, la maintenance et le support, BlueJeans Room-as-a-Service, après avoir été lancée en mars dernier aux Etats-Unis est dorénavant disponible en Europe de l’Ouest.

 

 


Zoho,
toute la productivité de l’entreprise

Fondé en 1996, Zoho s’est développé grâce à l’adoption fulgurante des logiciels Cloud par les entreprises. Zoho se dit « le système d’exploitation pour les entreprises », car sa plateforme en ligne est capable de gérer l’ensemble de l’activité d’une entreprise, avec plus de 40 applications disponibles dont une gamme d’outils de productivité et de collaboration, à travers Zoho Workplace, une suite d’applications intégrée. L’entreprise crée elle-même ses applications.

Zoho revendique plus de 45 millions d’utilisateurs répartis dans plus de 180 pays à travers le monde. La société a connu un taux de croissance de 39 % de son chiffre d’affaires sur un an (2018).