Accueil Choisir son protocole de maillage

Choisir son protocole de maillage

Face aux prévisions de croissance du datacenter, l'agrégation de liens figure au coeur de la compétition actuelle entre équipementiers.

Elle permet de connecter les commutateurs Top of Rack à la dorsale (au coeur) du réseau suivant une des cinq approches actuelles : Transparent Interconnection of Lots of Links (Trill soutenu par Cisco et l’IETF), Shortest Path Bridging (SPB, IEEE 802.1aq soutenu par Alcatel-Lucent et Brocade) ou Multi-Chassis Link Aggregation Group (MCLAG, IEEE 802.3ad). L’architecture QFabric de Brocade sépare les voies d’échanges de données, du contrôle et de la supervision. Les commutateurs QF3500 (Top of Rack) sont reliés au châssis QF Interconnect et gérés par la plateforme d’administration QF Director. Enfin, l’Open Networking Foundation suggère de contrôler les réseaux multi-fournisseurs via la solution open source OpenFlow. Chaque approche a ses avantages et ses inconvénients, ses partisans et ses détracteurs. Trill est un protocole fondé sur un algorithme de routage IS-IS diffusant les routes disponibles aux équipements connectés afin de créer des chemins optimaux entre paires d’équipements. Trill s’appuie sur des liens de niveau 2 (comme Ethernet et PPP). Shortest Path Bridging propose une solution de routage standard définissant le chemin le plus court au travers de réseaux Ethernet interconnectés. SBP utilise le protocole IS-IS pour propager la topologie et les dispositifs membres du réseau logique. MC-LAG propose un multiplexing inverse sur plusieurs liaisons Ethernet considérées comme un seul et même lien. Les groupes d’agrégation sont configurés de façon statique ou dynamique, dans ce dernier cas via un protocole de contrôle peer-to-peer, LACP (Link Aggregate Control Protocol).