Accueil Cloud computing Cloud Azure en France : la preview lancée et plus largement ouverte

Cloud Azure en France : la preview lancée et plus largement ouverte

Preview Azure
Les différentes phases techniques de la Preview Azure en France

Cloud Azure en France : la phase de preview est bien partie chez Microsoft. En attendant la disponibilité générale des services Cloud du géant américain.

Satya Nadella, CEO de Microsoft, avait annoncé en octobre dernier l’ouverture courant 2017 de datacenters en France pour ses services Cloud. Les datacenters, situés en régions parisienne et Marseillaise (que Microsoft nomme « France Centrale et « France Sud », sans préciser s’il s’agit de structures en propre ou via un prestataire), se « backupent » l’un l’autre.
Au menu de la preview d’Azure, la gratuité aux services disponibles : « services de base de type compute, storage, network, quelques services PaaS, de type website, SQL Azure« , précise Marc Gardette, directeur de la stratégie Cloud Microsoft France, dans un podcast sur le site de l’éditeur. Et si souhaité, la participation aux test de Disaster Recovery.

Preview Azure
Preview Azure : les différentes phases

En phase de onboarding la souscription sponsorisée est de « 10 000 dollars« . Objectif de la preview : pouvoir tester les services et envoyer son feedback à l’éditeur sur l’utilisation et la roadmap des services qu’elle souhaite voir disponibles en France. Après cette phase de preview, l’entreprise pourra arrêter l’utilisation des services ou rester en production via une souscription payante.

Un certain nombre de partenaires ont d’ores et déjà annoncé qu’ils s’appuieraient sur Microsoft pour héberger leurs offres Cloud  ; ActiveEon, alter way, Archimed, Cegid, ISI expert et Xelya. Ce dont se félicite Bernard Ourghanlian, directeur Technique et Sécurité de Microsoft France, qui voit plus large. « Qu’ils soient hébergeurs, ISV, startups ou grands comptes, tous y voient l’opportunité de capitaliser sur les niveaux les plus performants du marché en matière de sécurité, confidentialité des données, transparence et de conformité réglementaire – notamment avec le RGDP. L’offre Cloud Microsoft proposée depuis les datacenters en France les convainc pour accélérer leur développement et leur transformation numérique ».
couverture mondiale Azure
La couverture mondiale Azure avec les deux régions françaises en rouge
Juliette Paoli