Accueil Cloud computing Cheops Technology, résultat en croissance de 77% et rachat d’Euro-Sys France

Cheops Technology, résultat en croissance de 77% et rachat d’Euro-Sys France

Quelques jours après l’inauguration de l’extension de son siège et de son datacenter de Bordeaux, en présence d’Alain Juppé et du président de la région, Alain Rousset, Nicolas Leroy-Fleuriot fait deux annonces très fortes.

Nicolas Leroy-Fleuriot, Président de Cheops Technology

Connaissez vous beaucoup de sociétés installées qui annoncent une croissance annuelle du CA d’un quart et de la rentabilité de 79% ? Il est vrai que son dirigeant, Nicolas Leroy-Fleuriot nous a habitué ces derniers temps à des annonces ébouriffantes !

L’hébergeur vient d’ inaugurer  le 4 octobre devant de nombreuses personnalités l’extension de son nouveau siège de 5000 m2 au design ultra-moderne, très inspiré des headquarters des géants californiens de la hihtech, en présence notamment d’Alain Juppé ,du président de la région, Alain Rousset, et de nombreux acteurs du secteur.

Le hall du siège, le jour de l’inauguration- 4 Octobre 2018

Nous l’annoncions en juillet, sous le titre Cheops continue sa marche en avant en même temps qu’une avalanche de nouvelles offres, dont l’innovante offre d’i400 as a service. (Voir aussi l’encadré en bas de page)

Difficile de définir l’activité de Cheops technology, qui se présente lui-même comme « Cloud Builder » et « Cloud Service Provider ». Résultat de l’originalité de son Business Model, de sa stratégie d’innovation et du renforcement de ses offres de services Cloud, il annonce des records pour son année fiscale 2017/2018

En K€ Données auditées (1)- Le Chiffre d’Affaires Groupe s’entendait sur l’exercice clos le 30/04/2017 de l’activité de CHEOPS TECHNOLOGY et de sa filiale F.P.S en trend annuel, à savoir sur une période de 12 mois.

La barre symbolique des 100 millions € est franchie

La CA de Cheops Technology franchit la barre symbolique des 100M€, à plus de 104 M€, «  un véritable palier dans le développement de Cheops technology », souligne son dirigeant.

Cette dynamique bénéficie à l’ensemble des activités du groupe avec, pour vecteur principal, la Division Cloud & Managed Services qui enregistre une fois de plus sur cet exercice 2017/2018 une croissance de son activité de près de 20%. Cette tendance devrait continuer de se renforcer au regard des nombreux contrats significatifs conclus ces derniers mois, indique Cheops.

« Quelques années après avoir pris le virage du Cloud Computing, CHEOPS TECHNOLOGY s’impose définitivement comme l’un des acteurs incontournables du marché avec une offre complète et différenciante, offrant une large gamme de services managés autour des technologies les plus complexes et des principaux ERP du marché. », souligne Nicolas Leroy-Fleuriot.

Le renforcement de l’activité Coud Computing impacte positivement l’ensemble des 4 Divisions du groupe, complémentaires pour accompagner la transformation numérique des clients.

Ainsi, la Division Infrastructure, métier historique du groupe, voit son Chiffre d’Affaires progresser de plus de 5% et ce malgré un environnement très concurrentiel. Ce résultat couronne les investissements réalisés pour promouvoir et mettre en oeuvre l’ensemble des technologies innovantes telles l’hyperconvergence, les solutions de stockage Full Flash et objet… Cette croissance s’inscrit par ailleurs dans le cadre d’un partenariat privilégié entretenu avec les leaders du marché que sont Hewlett Packard Enterprise, DELL EMC, NetApp, VMware et Microsoft.

Enfin, véritables outils de la transformation numérique des entreprises, les divisions Modernisation Technologique et Réseau-Sécurité et Communications Unifiées bénéficient également d’une activité soutenue.

Résultat net : + 42%

Cette croissance de l’activité se traduit également par une amélioration très significative de la rentabilité, un endettement faible des capitaux propres de plus de 23,5 M€. Sur la base d’une activité comparée à périmètre égal (intégrant le résultat de la filiale F.P.S), le résultat d’exploitation progresse de près de 65.5% et le résultat net de près de 42.5%.

Une nouvelle offre disruptive : migration Oracle vers PostgreSQL

« Véritable ADN du groupe, l’innovation s’imposera encore comme une priorité stratégique du développement de la société », insiste le Nicolas Leroy-Fleuriot. Les gammes iCod & Hyper X vont s’enrichir, mais surtout l’hébergeur révèle le dirigeant « le lancement très prochain d’une offre de migration Oracle vers PostgreSQL (SGBD open source ndlr ) répondant aux besoins de rénovation des applications et de modernisation des SI des clients en s’affranchissant de technologies propriétaires coûteuses. »

Rachat d’ Euro-Sys France, pour se renforcer dans le secteur i400

Pour accélerer le lancement de son offre iCod 400, annoncée en juillet, l’hébergeur a finalisé fin septembre l’acquisition de la société Euro-Sys France, société basée à côté de Tours disposant d’une forte expertise autour des environnements IBMi (AS 400). Le développement de cette business unit et des ventes de solutions IBMi « on premise » est confié à Eric GINER, l’ancien dirigeant d’Euro-Sys.

Le défi RH

Pour accompagner sa croissance continue, Cheops doit relever le défi des ressources humaines et du recrutement. L’entreprise mise sur la région Bordelaise, « territoire le plus attractif de France » insiste son dirigeant. Le nouveau siège social, conçu pour le bien-être au travail, est aussi l’arme secrète de séduction qu’il compte bien utiliser pour attirer et fidéliser les talents : salle de sport, coach sportif, restauration, salle de sieste, salle de jeu, nombreuses salles de réunions disposant d’un équipement vidéo de dernière génération sont mis à disposition de l’ensemble des « coéquipiers » qui pourront même expérimenter le « Pets at Work  »!

Bientôt un pied dans la Silicon Valley ?

Enfin, même si le projet initié fin 2017 n’a pu se concrétiser, le projet d’internationalisation via une acquisition dans la Silicon Valley demeure un axe de développement que le groupe continuera de travailler au gré des opportunités. Un choix de vie aussi pour Nicolas Leroy-Fleuriot qui ne cache pas que s’installer en Californie impliquerait qu’il y vive lui-même avec sa famille, au moins à temps partiel.

Cheops Technology mise sur des offres de services originales

Voir l’article de Juillet

Déjà forte des solutions iCod, et iCod Healthcare à destination du marché de la santé, l’offre de Cloud privé mutualisé assortie de services managés s’était récemment enrichie d’offres à destination d’environnements plus spécialisés que sont l’ERP SAP S/4 HANA via l’offre iCod in-Memory ou les environnements full Oracle au travers de l’offre iCod RCO.
Cette expertise se complète désormais par une offre iCod 400 , solution permettant d’héberger et de manager sur le cloud privé de Cheops Technology des applications AS 400 (IBMi). Cette nouvelle offre répond aux problématiques des entreprises désireuses de conserver en conditions opérationnelles des applications fonctionnant dans cet environnement et en mal de compétences pour les conserver en interne. Elle apporte également aux entreprises toute la capacité de l’hébergeur à industrialiser et normaliser les processus de production IT et à sécuriser les environnements, à l’appui de ses certifications ISO 27001, ISO 20000 et Hébergeur de Données de Santé (HADS).
En parallèle, CHEOPS TECHNOLOGY avait également introduit son offre Hyper IaaS, un Cloud « public » personnalisé par le client sur une architecture Hyper-Convergée à destination des entreprises qui souhaitent garder le contrôle et l’exploitation de leurs environnements dans des Datacenters français et avec des contrats de droit français.
Cette gamme « as a service » s’est également enrichie d’une part, de l’offre Hyper Com, une solution UCaaS – Unified Communications as a Service – mise au point avec la collaboration étroite de l’Américain Avaya et, d’autre part, de l’offre Hyper WiFi – WiFi as a Service – développée avec la technologie Aruba, filiale de Hewlett Packard Enterprise.