Accueil L'IRMA capitalise sur 4d pour assurer son avenir

L'IRMA capitalise sur 4d pour assurer son avenir

Prestataire : 4D
Origine : Nouveau
Nom de la société cliente : L'IRMA
Nom du responsable : Bruno Louis Séguin
Fonction du responsable : Responsable des Systèmes d'Information de l'IRMA
Catégorie Métier : Services
Type(s) de projet : Bases de données
Réalisation : Prestataire
Date de mise en service : 01/01/2009
Rôle du prestataire :
Aujourd'hui, l'Irma dispose d'un serveur 4D dédié à la base de données avec 17 postes clients ainsi que deux outils web également bâtis autour des technologies 4D : l'extranet destiné à son réseau de correspondants et www.woffi.com son site d'abonnement. Pour l'association, le temps libéré sur les contraintes de saisie permet une véritable mutation du métier.
Actions effectuées : Conseil, graphisme, integration, administration

Logiciel

Nom : 4D
Version : 4D

4D permet de fournir à l'IRMA une information de qualité, d'assurer un accès aux données 24/24 heures, de disposer d'outils de sauvegarde et de restauration, et de limiter la maintenance.

L'avenir des associations culturelles, dont les budgets dépendent en grande partie des financements publics, est souvent incertain. Cela incite nombre d'entre elles à s'autofinancer. En construisant sa base de données musicale, cœur névralgique de ses activités, autour de 4D, l'Irma s'inscrit dans la durée

Besoins

10 000 connexions par jour sur le site Internet de l'IrmaL'Irma (Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles) est une association loi 1901 créée il y a plus de 20 ans. Il œuvre à référencer l'ensemble des professionnels de la musique dans une base de données qui recense plus de 50 000 contacts. Son site www.irma.asso.fr reçoit 10 000 visites par jour. Au cœur de toutes ses activités, la base de données de l'Irma ne se contente pas de compiler des adresses mais propose des fiches complètes pour des prises de contact immédiatement opérationnelles. Les professionnels de la musique ont ainsi accès à toutes les ressources qui leur sont nécessaires pour organiser des événements musicaux : financement, logistique, enregistrements, information des publics…Un projet à fort enjeu : répondre aux nouveaux besoins tout en s'autofinançantLa base de l'Irma n'a cessé de se développer et ses annuaires constituent des outils de référence pour les professionnels du secteur. Mais l'association doit aller plus loin. Désormais l'information doit se vendre associée à des services à valeur ajoutée. C'est ainsi qu'est né www.woffi.com, le site d'abonnement en accès libre à la base de données de l'Irma. Demain, autour de sa base historique viendront se greffer de nombreux services web pour d'un côté, répondre au besoin croissant du public en informations interactives et directement accessibles, et par ailleurs s'assurer une part croissante d'autofinancement. Depuis douze ans, les technologies 4D sous tendent l'offre de l'IrmaL'information, l'édition et la diffusion d'informations ont toujours été au cœur du métier de l'Irma, initialement axé sur les musiques rock et les variétés. A partir de 1994, ses missions se sont élargies au jazz et aux musiques traditionnelles et du monde. L'Officiel de la Musique a alors remplacé celui du rock et la base de données a été entièrement réorganisée et développée avec Windev. La base qui croît alors de manière exponentielle révèle bientôt les limites de l'outil. Sans contrôle d'intégrité, insuffisamment puissant en terme d'accès concurrentiel des données, complexe à maintenir et ne fonctionnant que sous Windows, l'outil s'est avéré totalement inadapté aux évolutions initiées par l'Irma. Dès 1997, l'Irma a opté pour 4D, dont la caractéristique cross-plateforme Mac OS et Windows du logiciel a été déterminante, tout comme la souplesse d'utilisation. « Au sein de l'Irma, les mondes MAC et PC cohabitent largement, 4D était donc tout indiqué » explique Bruno Louis Séguin. En outre 4D présentait l'intérêt de proposer un vrai serveur avec une administration réduite. Pour Bruno Louis Séguin qui avait choisi une solution en client/serveur, l'outil était l'idéal : « Avec un seul développement, on faisait une application qui tournait à la fois en monoposte, en client/serveur, sous Mac et sous Windows » poursuit-il.Par ailleurs, seul à s'occuper du développement de la base et du site, c'est à son rythme qu'il a également développé l'Extranet : « j'ai suivi l'évolution et les possibilités offertes par 4D, mettant à profit au fur et à mesure les nouvelles fonctionnalités web et les passerelles inter versions » explique Monsieur Séguin.

admin