Accueil Applications Blackberry protège les mobiles du gouvernement allemand avec Secusuite et lance ...

Blackberry protège les mobiles du gouvernement allemand avec Secusuite et lance la Secutablet, avec Samsung et IBM.

BlackBerry a racheté fin 2014 une startup allemande, Secusmart, qui sécurisait avec une puce depuis  2011 les réseaux du gouvernement fédéral. Le fruit de cette union donné naissance à l’application Secusuite, pour les smartphones, et à SecuTablet, lancés à l’occasion du Cebit à Hanovre.

L’application Secusuite est proposée en deux versions : for Enterprise et for Government. Les deux versions cryptent les communications,  voix et datas, en 128 bits (standard AES) et les informations comme les contacts et agendas. Elles se veulent agnostiques, fonctionnant bien sûr sur Blackberry 10, mais aussi sous  iOS et Android. Elles sont compatibles avec de nombreux MDM du marché, indique le constructeur. L’application fonctionne avec tous les opérateurs du marché. Elle est proposée avec un portail web d’administration. La licence est  annuelle, pour un coût mensuel par utilisateur inférieur à 15$. Pour la version for Government, il est précisé que la plateforme de gestion peut être installée sur le site de l’administration ou de l’entreprise utilisatrice.

 

Blackberry Secusmart
La puce Secusmart

La Secutablet, une alliance avec Samsung et IBM.

SecuTablet vient compléter SecuSUITE pour BlackBerry 10. C’est une tablette sécurisée, destinée aux entreprises et administrations, basée sur une SamsungGalaxy Tab 10.5 S. L’appareil permet l’accès à des applications personnelles telles que Facebook, YouTube ou encore Twitter en plus de logiciels professionnels intégrés et sécurisés grâce à la technologie d’encapsulation d’IBM dans les solutions mobiles. La solution est en cours de certification en Allemagne auprès du BSI, l’équivalent allemand de l’Anssi.

Blackberry-SecuTab

10 000 Blackberry équipés de la carte Secusmart ont déjà été vendu, auprès de 20 gouvernements dans le monde

A l’été 2014, Angela Merkel avait abandonné son Nokia pour s’équiper d’un BlackBerry Q10 ultra sécurisé. Orné sur sa coque de l’aigle allemand, il intègre surtout la Secusmart, une puce microSD de 4 GB cryptée de fabrication allemande. Toutes les communications téléphoniques sont protégées. L’accès à Internet et à l’intranet du gouvernement allemand est assuré via un réseau virtuel privé hautement sécurisé. Le téléphone permet encore de dissocier usages privé et professionnel. Le coût de la carte serait de 2618 €, et l’ensemble des utilisateurs du réseau doivent en être équipés.

La carte Secusmart et le logiciel SecuSUITE pour BlackBerry 10 équipent les agences du gouvernement allemand depuis 2013. En 2014, le Réseau fédéral de sécurité a été étendu au-delà de cette solution pour inclure des solutions de protection de l’espionnage pour centraux téléphoniques (SecuGATE LV) et téléconférences (SecuBRIDGE), ainsi que la sécurité des téléphones de bureau.

La résurrection de Blackberry ?

Canadien, le constructeur éveillait les soupçons de l’administration allemande, devenue chatouilleuse. L’intégration d’une carte conçue et fabriquée en Allemagne et l’indépendance de la plateforme représentent une double garantie d’échapper aux écoutes de la NSA.

On croyait Blackberry, pionnier et leader déchu du smartphone , en voie de disparition et du moins d’être racheté, les rumeurs courant. Mais non seulement le constructeur est toujours présent, mais il a repris du poil de la bête. Le point fort d’origine de la marque était la sécurisation apportée par sa plateforme, ce qui en faisait une marque appréciée des DSI.

La marque aurait moins de 2% de parts de marché. Selon un article humoristique de slate.fr « La grande majorité des gens que je connais qui utilisent encore des BlackBerry le font parce que le service informatique de leur entreprise les y oblige. C’est également le cas de Barack Obama. Le président américain a dit qu’il «n’était pas autorisé, pour des raisons de sécurité, à posséder un iPhone’ ».

Le fait d’équiper le gouvernement et l’administration représente une victoire et une immense publicité pour la marque. Ce marché de niche de la sécurité peut être très rentable et assurer une relance du constructeur.

Jean Kaminsky