Accueil Pas de confiance aveugle dans l'information

Pas de confiance aveugle dans l'information

Les volumes d’information n’ont jamais été aussi importants et leur exploitation plus complexe et consommatrice de ressources. En effet, nous sommes en un demisiècle, passés d’une organisation de la recherche d’information très structurée, s’appuyant sur des méthodologies spécifiques appréhendant toute la valeur de l’information, au concept nouveau « d’enterprise search ». Cette technique d’identification, d’indexation et d’affichage de certaines données d’entreprise, au bénéfice d’utilisateurs autorisés, fait partie intégrante de la business intelligence. Une étude IDC montre que 90 % du coût annuel d’un « travailleur de la connaissance » est imputable à l’analyse, aux recherches, à la synthèse, à la compilation et à la mise en forme d’informations. S’y ajoutent les recherches infructueuses et une stérile recréation de contenus. L’objectif de l’enterprise search consiste à libérer le “travailleur de la connaissance” des tâches ingrates et d’optimiser son efficacité.

En dépit – ou peut-être du fait – de cette explosion des volumes d’information, 47 % des décideurs reconnaissent qu’ils n’ont pas confiance dans l’information qu’ils manipulent au quotidien, selon une étude Accenture de 2008. 59 % d’entre eux pensent en outre qu’elle est incomplète et 42 % estiment qu’ils utilisent des informations erronées au moins une fois par semaine. On le voit, il reste du chemin à faire sur la route de la fiabilisation de l’information.