Accueil Optimiser les performances

Optimiser les performances

Bien souvent, le facteur temps s’avère capital au succès des traitements tous terrains. D’où le choix d’un mode de distribution à mémoire partagée (In Memory) retenu par webMethods Nirvana Messaging ; il permet à son éditeur Software AG de gérer des centaines de milliers de messages par seconde, avec un délai de latence inférieur à 5 microsecondes ; idéal pour les communications inter-serveurs. Depuis l’été, cette plateforme, issue de la technologie my-Channels Nirvana, rachetée par Software AG en avril 2012, sécurise les échanges de données stratégiques menés, en temps réel, entre l’entreprise et les terminaux mobiles. Les communications M2M (machine-to-machine) sont également prises en compte. La promesse d’accélération est ambitieuse puisqu’elle vise à réconcilier les clients nomades avec l’analyse de très grands volumes de données. En fait, le Big Data et la mobilité ouvrent de nouvelles perspectives aux entreprises. “Notre positionnement est résolument tourné vers l’offre logiciels, de la modélisation jusqu’à l’exécution des traitements. En alignant le système d’informations sur les ambitions du métier, notre démarche systémique assure que tout besoin métier est transmis dans une logique modélisée et devient transposable en exécutable automatisé”, précise Pierre Brunet, le directeur général de la filiale Française. Performances, automatisation et sécurisation des données deviennent les critères d’évaluation des applications mobiles. Mais la clé de la réussite, selon lui, est plus humaine que technologique. Elle consiste à accorder deux populations distinctes de l’entreprise utilisatrice : “d’une part, les responsables métiers fondent la solution à développer sur une maîtrise des risques, des performances ou du parcours client et, d’autre part, les informaticiens doivent intégrer de nouveaux services à un patrimoine existant”. Des processus bien orchestrés par l’organisation, qu’elle soit publique ou privée, contribuent à fluidifier l’information et à mettre d’accord tous les services internes. Bien que cette prise de conscience soit parfois récente, elle soutient l’efficacité des activités métier, soumises à de fréquents changements, dans la santé, la finance ou l’industrie manufacturière. En France, comme outre-Rhin, on note un nouvel appétit des entreprises pour le suivi des performances, sur smartphone ou tablette, mais pas uniquement au niveau comptable et financier. En fait, l’entreprise accumule des données numériques pour surveiller ses chaînes d’événements. Mieux comprendre et partager ce qui se passe, en temps réel, sur chacun de ses marchés, devient le nouvel enjeu des applications mobiles d’entreprise. Rappellons que Software AG perfectionne ses bases de données transactionnelles (Adabas) depuis 40 ans, fonde sa croissance sur l’analyse des processus métier (Aris), l’intégration SOA (webMethods) et les tableaux de bord de performances (IDS Sheer). La mobilité devenant un élément clé de la modernisation du système d’informations, données brutes, sur le terrain, ce n’est pas encore une demande très fréquemment exprimée par nos clients”, observe Patrice Bélie.

admin