Accueil Les équipementiers ne sont pas en reste

Les équipementiers ne sont pas en reste

Chez Microsoft, Avaya, Cisco, Alcatel-Lucent et d'autres équipementiers font partie des “interopérables” avec OCS et Exchange. Vincent Lomba, expert en communication unifiée chez Alcatel-Lucent, travaille au coeur de la stratégie de la plate-forme MIC (My Instant Communicator) et de son prolongement « informatique » et collaboratif, « My Teamwork ». Pour lui, la stratégie de la communication unifiée consiste déjà à garantir les premiers services indispensables à toute société commerciale qui sont ceux de la téléphonie et de la télécopie. Pour cela, de nombreux outils de gestion de présence virtuelle délocalisée ont été développés et couplés à l'entreprise réelle : chaque employé d'une société équipée de ce genre de service peut travailler de chez lui tout en laissant croire, y compris à ses collègues, qu'il est à son bureau. Cependant, là où Microsoft montre un peu trop sa volonté d'ouverture, c'est en limitant ses exemples d'interopérabilité et en parlant de « vieux » PABX. Il faut en effet entendre le mot vieux au sens propre : ceux qui existaient grosso modo avant l'arrivée de l'ADSL. Il y a aussi les PABX d'aujourd'hui, pensés avec l'informatique et l'IP. Du côté d'Alcatel-Lucent, Vincent Lomba positionne par exemple GETS (Genesys Enterprise Telephony Software), la passerelle dynamique PBX pour OCS développée par la filiale d'Alcatel, Genesys Telecommunication Laboratories.

admin