Accueil Le ticket de caisse se dématérialise

Le ticket de caisse se dématérialise

Frédéric Renard, directeur du développement et Benoit Liagre, directeur général de Flash'n Pay
Frédéric Renard, directeur du développement et Benoit Liagre, directeur général de Flash’n Pay

Dans la jungle parfois fantaisiste des moyens de paiement, s’appuyer sur une structure solide et reconnue est un atout. Ainsi, Flash’n Pay est la filiale de paiement mobile d’Oney Banque Accord, filiale du groupe Auchan. Depuis juin 2013, le pilote de la solution a lieu dans le magasin Auchan de Faches-Thumesnil, au sud de Lille. En caisse, le client peut payer via l’application iPhone ou Android Flash’n Pay de son smartphone. Les données bancaires, pour plus de sécurité, sont séparées en deux paquets, l’un transporté via le réseau du téléphone portable, l’autre via la caisse. “Un moyen de paiement en ligne doit être simple, sécurisé et disposer d’un réseau de distribution, d’où notre partenariat avec Limonetik, souligne Frédéric Renard, directeur du développement de Flash’n Pay. Il doit permettre de développer les usages autour du paiement : couponing, dématérialisation du ticket de caisse.” Flash’n Pay intègre ainsi autour de l’acte d’achat : paiement, cartes de fidélité, dématérialisation et historique du ticket de caisse, coupons de réduction, liste de courses interactive. La solution est multicanal, utilisable en magasin et en e-commerce. Benoît Liagre, directeur général de Flash’n Pay, précise que “le capital est ouvert à d’autres distributeurs. Notre offre permet d’aider au recrutement et à la fidélisation des clients. C’est un gain de temps, par la simplification des processus en caisse et sur Internet.”

Pascal Burg souligne : “pour certains marchands, le mobile (tablette et smartphone) représente 20 à 25 % des ventes sur Internet. De nouveaux moyens de paiement, les wallets ou portefeuilles sont en train d’être lancés, ainsi que de nouvelles ergonomies. C’est l’enjeu clef.”

Limonetik diversifie son offre

Limonetik est une plateforme monétique en SaaS lancée en 2010 qui connecte les acteurs des moyens de paiements et les sites marchands. Jean-Philippe Sarraut, son directeur général, a développé plusieurs lignes de produits.

> La plateforme d’agrégation des moyens de paiement.

> Des applications marketing qui gèrent les réductions sous toutes leurs formes, les cartes cadeaux.

> Le portefeuille numérique privé. Pacifica en est le premier client, depuis janvier 2014 : les assurés peuvent dépenser directement en ligne leurs indemnités. L’initiative va être dupliquée dans d’autres secteurs.

> Le portage et l’utilisation des chèques papier sur Internet : les chèques vacances sont acceptés par une dizaine de voyagistes en ligne.

> Courant 2014, une solution packagée de moyens de paiements alternatifs et carte bancaire pour les places de marché.

Ch. Calais