Accueil Trophées de la transformation numérique - Babolat, du cordage en boyau à...

Trophées de la transformation numérique – Babolat, du cordage en boyau à la raquette connectée

Lauréat MarketingTROPHEES_1erXcoPRIX

Lors de Roland-Garros 2015, Rafael Nadal a joué
avec une raquette Babolat connectée, ce qui en faisait
« le joueur de tennis 2.0 », selon le site de l’Equipe.

 

Derrière cette première mondiale, une PME lyonnaise fondée en 1875, à l’origine du cordage en boyau naturel pour les raquettes de tennis. Babolat a transformé ses relations avec les joueurs et va peut-être transformer l’image du tennis.

Babolat vend annuellement 1,7 milllion de raquettes, dans 155 pays, à 80% à l’international. Le fabricant a su associer à ce savoir-faire, artisanal à l’origine, le plus haut niveau d’innovation. Dans les produits d’abord, en inventant la raquette connectée puis le bracelet connecté pour le joueur de tennis. Dans sa relation aux consommateurs aussi, en leur permettant, via l’appli et le site communautaire, de « revivre » leur match en ligne, par la consultation des données en ligne.

La révolution de la raquette et du bracelet connectés

La distribution et l’utilisation des produits digitaux ont amené une transformation de l’entreprise. Signe de cette transformation, le DSI de Babolat, Jean-Marc Zimmermann a un second titre, celui de « Connected Players Xperience Project Director ».

Jean-Marc Zimmermann
Jean-Marc Zimmermann

Babolat a été pionnier au niveau mondial avec la raquette Pure Drive Play, lancée en 2014 en Europe et qui a connu la célébrité à Roland Garros 2015. Issue de plusieurs années de développement, la raquette intègre un capteur, un accéléromètre, un gyroscope, une batterie et ceci sans augmenter le poids de la raquette.

Le 1er décembre 2015, l’équipementier a fait de nouveau sensation en lançant le bracelet connecté: Babolat Pop. Pour mettre au point cette innovation, il a monté un partenariat avec la start-up française PIQ, qui a développé un capteur, qui mesure jusqu’à 11 millions de données sur une heure, associé à une plate-forme qui permet aux joueurs de comparer leurs performances. Avec l’appli POP, sur iOS ou Android, et muni d’une raquette traditionnelle, ils obtiennent, grâce au bracelet et à ses capteurs, toutes les informations sur les coups, la vitesse de balle, leur classement mondial et par catégorie etc. Le site www.babolatplay.com permet aussi de « découvrir une nouvelle expérience du tennis connecté ».

La dimension réseau social devient cruciale

La raquette connectée transforme donc la relation avec le consommateur. « Nous sommes une entreprise traditionnellement B2B : nous ne vendons qu’au travers du réseau, ce qui limite nos relations avec le consommateur final. Nous avons désormais un lien direct avec les clients, via l’appli et le site ».
Les données recueillies ont servi également à la cellule innovation du fabricant. Les nouvelles raquettes Pure Drive, lancées en 2014, bénéficient d’un tamis qui a été conçu en partie grâce aux données issues de ces statistiques.

J-M. Zimmermann explique : « Nous avons la conviction que d’ici deux à trois ans le tennis sera aussi « connecté » que le running. Nous voulons être l’acteur principal de ce changement et démocratiser cet usage d’un sport qui est souvent considéré comme difficile d’accès, notamment en termes d’apprentissage. La connexion contribuera à le rendre un peu plus ‘fun’ ».

Désormais leader en innovation

La raquette connectée représente un important succès en termes d’image : « les sondages placent désormais la marque, pour la première fois depuis plus de 10 ans, au premier rang pour l’innovation », et cela devant les autres leaders du secteur que sont Nike et Adidas.

 


L’appli Smart Rep

L’équipementier s’est doté en 2013 d’un site e-Commerce afin de permettre à son réseau international de 20 000 points de ventes et 20 000 clubs sportifs le passage de commandes. Ce portail, multilingue, a été développé par Isotools (groupe Visiativ Software), avec son outil Isotools e-Commerce BtoB. Le pré-requis était son couplage sur l’ERP de Babolat, Yourcegid Retail Orli, avec une remontée automatique des commandes.

En 2015, les commerciaux ont disposé d’une appli mobile sous Windows 8, avec la solution Smart Rep , que Visiativ venait de lancer. Cette extension du site e-commerce est axée sur les prises de commande. « Elle intègre les visuels de produits, l’état des stocks, tout le flux des commandes et des factures issues de l’ERP. L’appli comporte également la géolocalisation des clients. Le point fort de l’application est son niveau d’intégration. Elle est disponible sur le store Windows, ce qui lui donne l’avantage d’intégrer des mises à jour automatiques une fois que l’appli est installée », explique J-M. Zimmermann.

En attendant d’utiliser SmartRep en production, les soixante commerciaux du Groupe se sont vus dotés de PC hybrides en avril 2015 -des Dell série 7, équipés de carte SIM -, dont ils se servent généralement en fonction Tablette. Une dizaine d’entre eux ont commencé d’utiliser l’application et le déploiement est en cours de finalisation.

SmartRep-by-Visiativ

Jean Kaminsky