Accueil Trophées de la transformation numérique - Mobilité et collaboratif à la Société...

Trophées de la transformation numérique – Mobilité et collaboratif à la Société Générale

Lauréat Ressources HumainesTROPHEES_1erPRIX

Solutions de travail collaboratives installées sur les postes de travail fixes des salariés, mise à disposition de tablettes, ou encore de PC portables pour les télétravailleurs… : la Société Générale s’est lancée dans un vaste chantier de transformation numérique pour ses 150 000 employés, en particulier avec ses projets Digital For All et Life at Work.

tbaletteSGclient

Le programme global de la Société Générale, « Digital For All », vise à accélérer la transition numérique de la banque et à engager l’ensemble des collaborateurs dans cette transformation. La banque explique : « le digital est un véritable levier de transformation de la relation bancaire et du métier de banquier. » Elle entend s’appuyer sur l’ensemble de ses collaborateurs pour accélérer sa transition numérique. Françoise Mercadal Delasalles, directrice des Ressources et de l’innovation du groupe qui pilote le projet, analyse : « Les outils de dernière technologie permettront de favoriser nos échanges, de fluidifier nos relations professionnelles et de développer notre créativité au service de nos clients. Le principal enjeu de cette nouvelle ère numérique est de nous renforcer en tant que banque relationnelle, de devenir plus proches de nos clients et plus ouverts sur le monde. » Lancé en 2014, le programme Digital For All repose sur 3 axes. D’abord l’équipement des postes fixes de l’ensemble des collaborateurs du Groupe avec des solutions collaboratives de dernière génération. Ensuite le déploiement de tablettes tactiles sous Windows. Enfin le renforcement des infrastructures réseaux.

« Nous renforcer en tant que banque relationnelle, devenir plus proches de nos clients et ouverts sur le monde. »

Françoise Mercadal Delasalles, Directrice des Ressources et de l’Innovation.

70 000 tablettes d’ores et déjà distribuées

Concernant les tablettes, la banque a signé un contrat en 2014 avec Dell pour équiper ses salariés de modèles 8’’ Dell Venue Pro 8 disposant de 2 Go de mémoire vive et de 64 Go de stockage. Les premières tablettes ont été déployées au premier trimestre 2015. Fin 2015, 70 000 tablettes tactiles auront finalement été distribuées.

Les collaborateurs du groupe bancaire peuvent utiliser des outils bureautiques (Office 365), collaboratifs et de réseau social (chat, visioconférence, gestion documentaire au travers de SharePoint, Skype for Business et Yammer).

Au sein de la banque, un groupe de travail métiers a fait émerger divers scénarios d’usage. Certains besoins donnent lieu à des applications spécifiques, développées dans une logique de co-création et disponibles sur le SG Store : par exemple réserver une salle de réunion et la localiser sur le site. Ou encore faire des présentations des offres et produits de la banque en clientèle. Le store de la banque propose aussi des formations en e-learning.

dell-venue-8-pro

Le télétravail, un dispositif clé pour la Société Générale

Avec le programme Life at Work, la Société Générale s’est également engagée en 2013 dans une expérimentation sur le télétravail avec pour volonté d’innover en matière de conditions de travail, « Les enjeux sont apparus en plusieurs temps », indique Pierre Chambon, responsable du poste de travail pour le Groupe, « liés à un niveau de maturité en interne et chez nos clients qui a progressé ». Une première phase d’expérimentation a été mise en place pour une durée d’un an, sur un périmètre défini d’environ 800 collaborateurs. Dans le cadre de cette expérimentation, plus de 400 salariés issus principalement des services informatiques et des ressources humaines se sont portés volontaires pour accéder à ce nouveau mode d’organisation du travail. Bon bilan à la clé, une 2ème expérimentation a été engagée en 2014 pour une durée de 2 ans, ouvrant à l’ensemble des directions de l’entreprise la possibilité d’expérimenter le télétravail.

Les deux phases d’expérimentation sur le télétravail ont été mises en place par accord d’entreprise. Les principes fondateurs de ces accords, sur lesquels les managers comme les collaborateurs ont été sensibilisés, sont fidèles à l’ANI du 19 juillet 2005 (Accord National Interprofessionnel) : double volontariat pour le collaborateur et le manager, nécessité de préserver le lien social et respecter la vie privée, la réversibilité et l’absence de toute différenciation entre les collaborateurs (notamment en termes de répartition des tâches, missions et évaluation professionnelle).

 

Les accords signés ont également fixé les modalités de mise en œuvre : nombre de jours minimum (1 jour par quinzaine) et maximum (2 jours par semaine), lieu d’exercice du télétravail et possibilité de report ou d’anticipation du jour de télétravail, notamment.

Concernant le matériel, chaque collaborateur télétravailleur est équipé d’un ordinateur portable, un HP 12’’ ou 14’’, remplaçant purement et simplement le poste de travail habituel. « Une connexion distante à l’intranet sous forme de VPN est mise en place », souligne Pierre Chambon, afin que le collaborateur soit virtuellement au bureau : il a ainsi accès à l’ensemble des ressources du réseau Société Générale, dans le respect des règles de sécurité (pas de port USB activable, pas de possibilité d’impression en dehors du bureau, disque dur crypté…). « Le collaborateur a accès à un ensemble de bouquets de services : la messagerie, outils de visioconférence, audioconférence, bureautique, accès au partage réseau, et applications bancaires. » Un équipement de type « softphone » permet de simuler une ligne téléphonique et « de garder son numéro interne quand on est à l’extérieur ». L’entreprise n’agit pas directement sur l’ergonomie de l’espace de travail distant mais a formalisé un ensemble de règles et de principes de conformité. L’accès à certaines applications du groupe depuis l’extérieur ayant été évalué comme parfois risqué, il est aussi apparu nécessaire de limiter les droits dans un souci de sécurité.

« Le collaborateur a accès à un ensemble de bouquets de services. »

Pierre Chambon, Responsable du Poste de travail Groupe.

A fin septembre 2015, on comptait 1 700 télétravailleurs et 100 % des avenants au contrat de travail ont été renouvelés. Les études menées ont permis de montrer une satisfaction générale à 90 % vis-à-vis du télétravail, une performance collective qui progresse – 96% des managers estiment que la performance est maintenue ou améliorée – et un impact très favorable sur la qualité de vie au travail pour 93% des télétravailleurs.

Un nouveau campus, incarnation de la transition numérique

Pour la Société générale, le télétravail contribue au développement des usages des nouveaux outils de communication à distance, diminuant ainsi le coût des réunions et accélérant la collaboration. Et il participe à l’évolution de la relation managériale vers le triptyque « autonomie – flexibilité – confiance », fortement attendue par les jeunes générations. L’entreprise entend continuer à innover en matière d’organisation du travail. La prochaine étape consiste en une expérimentation dès ce début d’année du Flexwork (bureaux non attribués). Une démarche qui sera appliquée au nouveau campus de la Société Générale au Val de Fontenay. Un lieu innovant dans les espaces de travail et de vie collective, ainsi que dans les technologies mises à disposition des occupants : l’environnement se veut totalement connecté, modulable, propice au développement de modes de travail innovants et plus collaboratifs, avec des PC portables pour tout le monde. Au total, ce sont plus de 5 000 postes de travail qui pourraient intégrer le nouvel ensemble immobilier à partir de l’automne 2016, destinés aux entités GBIS, RESG et SIOP du Groupe. Cette technopole sera l’incarnation de la transition numérique et de la place de Société Générale dans l’ère du Digital.

Patio Val-de-Fontenay
Patio Val-de-Fontenay

 

Faites connaitre, vous aussi, votre témoignage !

 Vous avez aussi déployé dans votre entreprise, ou administration, un projet à fort impact ? N’hésitez pas à contacter la rédaction. Nous pourrons lui consacrer un article et peut-être le sélectionner ensuite pour les prochains Trophées de la transformation Numérique.

Formulaire de contact

 

 

Juliette Paoli