Accueil Cloud computing Alibaba Cloud lance son offensive sur l’Europe

Alibaba Cloud lance son offensive sur l’Europe

Alibaba Cloud a choisi Paris pour organiser son premier événement européen
Alibaba Cloud a choisi Paris pour organiser son premier événement européen, preuve de l’intérêt porté par le Chinois au marché européen, même si son premier datacenter est localisé à Francfort.

N°1 du Cloud en Chine, Alibaba était jusqu’à aujourd’hui perçu comme un point d’entrée pour les entreprises internationales voulant lancer des services en Chine. Pourtant, les ambitions de Jack Ma, le président du groupe, vont bien au-delà des frontières de la Chine.

C’est à Station F à Paris qu’Alibaba a décidé d’organiser le 2 juillet son premier événement européen, l’Alibaba Cloud Ecosystem Summit EMEA 2018. Si on pouvait croiser le champion du E-commerce en Chine sur des salons comme E-Marketing Paris ou Cloud Expo avec une présence relativement modeste, désormais Alibaba Cloud, l’activité dédiée au Cloud Computing du géant veut changer de dimension et se poser, non plus comme un complément à AWS, Microsoft Azure ou Google, mais bien comme un rival à part entière. Devant les DSI européens réunis à Paris, Sébastien Bidault, directeur général d’Alibaba Cloud en France, a souligné : « Notre ADN est proche de celui de Station F. Alibaba fonctionne toujours comme une startup, mais est un acteur de plus en plus global. Le fait que nous ayons un bureau à Paris en pleine croissance en témoigne. »

Une histoire calquée sur celle d’AWS

Concernant l’activité Cloud proprement dites, Deming Wang, directeur EMEA d’Alibaba Cloud a précisé : « Notre mission en interne, c’est de supporter l’écosystème Alibaba, ce que nous appelons l’économie Alibaba. L’an dernier, cette économie a représenté 547 milliards de dollars. Cette stratégie Cloud a été lancée 9 années plus tôt à partir de notre IT interne. Nous avons enrichi nos capacités à destination des utilisateurs externes. » Cette stratégie a permis à Alibaba Cloud de prendre 47,6 % des parts du marché du IaaS en Chine.

Alibaba Cloud
A l’image d’Amazon qui a permis l’essor d’AWS sur le marché Cloud, l’écosystème Alibaba a permis l’émergence d’un nouvel acteur sur le Cloud, Alibaba Cloud, aujourd’hui en quête d’internationalisation.

Mais l’ambition d’Alibaba n’est pas seulement de répliquer le modèle qui a fait le succès d’AWS dans le monde et se limiter au IaaS, au PaaS et à l’intelligence artificielle. Alibaba Cloud veut aussi fournir des « Best practices » de transformation digitale et se positionne résolument sur les couches applicatives, à l’image du City Brain dans le domaine de la Smart City, de l’IT Brain dans le domaine du Big Data. « En Europe, je compte mettre l’accent sur trois verticaux cette année : le retail, la finance et le Mmnufacturing. » C’est clairement dans cette volonté de monter dans les couches applicatives qu’Alibaba Cloud se distingue le plus du modèle initial inspiré par Amazon Web Services.

Pour aller plus loin : Cloud, IA, logistique : Alibaba et Bolloré s’associent

 

Un réseau de 45 datacenters dans le monde

Depuis plus de deux ans, Alibaba s’est doté d’un réseau de 45 datacenters disponibles aux clients via 18 régions d’hébergement. La zone Asie/Pacifique est, de loin, la mieux desservie, mais Alibaba Cloud dispose d’un datacenter à Francfort pour la zone Europe ainsi que de deux datacenters aux Etats-Unis. Sur l’année fiscale 2018, l’activité Cloud a réalisé un chiffre d’affaires de 2,14 milliards de dollars auprès d’un million d’entreprises.

Alibaba Cloud datacenters
Alibaba Cloud affirme disposer d’un réseau de 45 datacenters afin de desservir 18 régions géographiques

Désormais, l’opérateur de services Cloud avance sur 2 axes. D’une part, Alibaba va rendre disponibles sur son Cloud international les dizaines de services qui ne le sont encore qu’en Chine. D’autre part, Alibaba Cloud recrute activement un réseau de partenaires pour porter ses offres auprès des clients français. LinkbyNet, Smile, Micropole, Altran figurent déjà dans ce réseau.
Parmi les clients qui étaient présents à la Station F, on peut citer Veolia, Indigo Weel, Havas X ou encore Ranch Computing venus sur scène pour témoigner. Schneider Electric est aussi un client majeur du Cloud du chinois.
Alibaba n’a plus rien d’un tigre de papier sur le marché mondial du Cloud Computing.

 

Auteur : Alain Clapaud

.