Accueil Business Alcatel Lucent : 900 emplois supprimés en France et l'activité Business and...

Alcatel Lucent : 900 emplois supprimés en France et l'activité Business and IT Transformation arrêtée

En grande difficultés financières depuis quelques années, l'équipementier franco-américain s'apprête à supprimer jusqu'à 15 000 emplois dans le monde, soit 22% de  son effectif total, dont 900 emplois en France, en principe dès 2014.

Dans l'hexagone, un plan de transformation va être mis en œuvre pour recentrer la R&D sur les technologies d’avenir 4G et plateformes logicielles de réseaux.  Un nouveau centre de compétence dans les small cells (« petites cellules »), activité considérée comme porteuse, sera créé. Dans le domaine de la recherche, la France confortera ses équipes en optique et les renforcera en mathématiques au cœur des logiciels de réseaux du futur.

Alcatel arrêtera l'activité appelée BITT pour Business and IT Transformation. Pour l'instant ce secteur emploie environ 1 000 salariés dans le monde, dont 200 à 300 en France, sur les sites de Illkirch (Alsace), Vélizy (région parisienne) et au siège parisien. Ces deux derniers sites étant appelés à fermer purement et simplement. Pascal Guihéneuf, représentant syndical groupe adjoint de la CFDT a commenté cete décision ainsi :  « Ces activités sont considérées comme ne faisant pas partie du cœur de métier« 

Si en France, le projet prévoit un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) qui pourrait conduire à la suppression d’environ 900 postes dès 2014 principalement dans les fonctions support, administratives et commerciales, il pourrait également se traduire à l’horizon 2015 par des mobilités internes et des transferts vers des entreprises partenaires d’Alcatel-Lucent. Là encore, 900 personnes dont les postes sera préservé à l’intérieur ou à l’extérieur du Groupe, assure Alcatel, seront concernées. Cela concerne cette fois le secteur informatique, dont tous les services devraient en fait être externalisés.

Frédéric Mazué