En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
    Appels d'offres en cours
    Schneider_Décembre2016_leaderboard

    ThreatCloud, un réseau de lutte collaborative contre la cybercriminalité

    Tessi_Certified Suite_pave

    Check Point Software présente Check Point ThreatCloud, un réseau de lutte collaborative contre la cybercriminalité qui collecte les données d'un réseau mondial de détecteurs de menaces et distribue des informations sur les menaces aux passerelles de sécurité à travers le monde. Avec plus de 250 millions d'adresses analysées pour la découverte des bots, 4,5 millions de signatures de programmes malveillants et 300 000 sites infectés, Check Point ThreatCloud alimente les nouvelles blades logicielles Anti-Bot et Antivirus en transmettant directement aux passerelles des mises à jour sur les menaces. Les entreprises peuvent ainsi appliquer une protection préventive contre les bots, les APT (Advanced Persistent Threats) et autres types de programmes malveillants sophistiqués. Présentée lors de Check Point Experience Orlando en Floride, cette solution est disponible avec la version R75.40 des blades logicielles. Annoncée aujourd'hui, cette version apporte aux clients plusieurs couches de protection contre les menaces pour leur permettre de rester à l'avant-garde en matière de sécurité.

    Check Point ThreatCloud est mis à jour dynamiquement par un réseau mondial de détecteurs de menaces et invite les entreprises à partager des données et à participer à la lutte contre les programmes malveillants actuels. Les clients peuvent choisir de collaborer en alimentant ThreatCloud avec leurs propres données et recevoir les nouvelles protections par le biais de leurs passerelles de sécurité, avec des informations enrichies sur les menaces. Lorsque de nouvelles menaces associées à un bot ou programme malveillant sont identifiées sur le réseau d'une entreprise, les informations d'identification du programme malveillant, telles que l'adresse IP, l'URL ou le DNS, sont envoyées à ThreatCloud et une mise à jour est distribuée aux homologues et clients de l'entreprise dans le monde entier en quelques secondes. ThreatCloud intègre également d'autres sources de données sur les menaces, notamment des données provenant du parc installé de passerelles de sécurité de l'entreprise et des programmes de recherche de Check Point, ainsi que les flux d'informations du secteur sur les programmes malveillants.

    « Face aux nouveaux types de programmes malveillants générés quotidiennement, ThreatCloud étend la couverture des entreprises en matière de sécurité et leur fournit beaucoup plus d'informations sur les attaques que celles qu'elles étaient jusqu'ici en mesure d'obtenir », déclare Dorit Dor, vice-présidente produits, Check Point Software Technologies. « Check Point ThreatCloud s'appuie sur une collaboration mondiale pour augmenter le volume, la qualité et la rapidité des informations sur les menaces, afin que les clients puissent réagir rapidement lorsque des attaques se produisent chez leurs voisins et appliquer les mesures de protection appropriées à leurs passerelles avant qu'elles ne se propagent », ajoute-t-elle.

    « Face aux programmes malveillants actuels, il est essentiel d'orchestrer les différentes couches de protection de la sécurité pour établir une ligne de défense unifiée. L'utilisation de ThreatCloud pour l'obtention d'informations de sécurité et l'intégration de plusieurs couches de protection, du pare-feu et de la protection contre les intrusions aux nouvelles fonctionnalités de protection contre les bots et les virus, permettent aux clients de protéger leur entreprise contre les menaces sophistiquées de manière préventive et en mode collaboratif », conclut Dorit Dor.

    Tarif et disponibilité

    La version R75.40 est une mise à jour gratuite pour les clients existants. Les prix unitaires des blades logicielles commencent à 1500 $. La version R75.40 et les nouvelles blades logicielles Anti-Bot et Antivirus sont disponibles immédiatement auprès du réseau mondial de revendeurs à valeur ajoutée de Check Point. Pour trouver un partenaire Check Point, rendez-vous sur : http://partners.us.checkpoint.com/partnerlocator/

    Auteur : Frédéric Mazué

    Notez cet article

    Laisser un commentaire

    Comment faire des économies sur votre budget télécoms ?

    Participez au webinar PhoneFleet du 15 décembre et découvrez une solution pour optimiser votre flotte mobile.

    Info et inscription

    Sondage

    Cadeau "geek": quel objet connecté sera sous votre sapin cette année? ( 4 réponses, maximum autorisé)

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...
    Nos derniers dossiers
    Témoignages
    Juridique
    • Messageries chiffrées : la France et l'Allemagne demandent un encadrement juridique

      Les ministres de l'Intérieur français et allemand ont demandé mardi à la Commission européenne d'encadrer…

      > En savoir plus...
    Paroles d'experts
    Paroles
    d'experts
    • 7 bonnes pratiques pour optimiser le coût et les performances d’un SIEM

      En appliquant un ensemble de bonnes pratiques, les entreprises utilisant une solution SIEM peuvent réaliser…

      > En savoir plus...
    Etudes/Enquêtes
    • Du Black Friday au Black Monday : un chiffre d'affaires en ligne de 735 millions d’euros en France

      Le Cyber Monday, qui a lieu ce lundi 28 novembre, clôt les quatre jours de…

      > En savoir plus...
    newsletter
    Inscription Newsletter

    Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

    > Abonnement
    PAN_IDC_skyscraper
    livres blancs
    Les Livres
    Blancs
    • Shadow IT : tous les chiffres en infographie et un rapport exclusif : les utilisateurs…

      > Voir le livre
    • Etes-vous en conformité avec les nouvelles règles européennes et l’ « état de l’art »…

      > Voir le livre
    BAN_PHONEFLEET_2017_160x600