En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Développement d'une plateforme de mise en relation pour un assembleur de compétences au service des commerçants
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Modéliste pour la gradation de patrons pour des vêtements de femmes
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Evolution d'un site catalogue Wordpress vers un site e-commerce pour une entreprise de fournitures et équipements industriels
    A déterminer €
    > En savoir plus
banniere_FIC2018_leaderboard

Cybersécurité : le projet de loi de transposition de la directive NIS adopté en 1ère lecture

banniere_FIC2018_pave

Présenté au Sénat par le secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, le projet de loi de transposition de la directive européenne NIS a été adopté. Il s’agit d’utiliser le levier de la réglementation pour pousser les entreprises françaises à investir dans leur cybersécurité. Le mécanisme appliqué aux OIV, opérateurs d’importance vitale, est élargi.

Ce projet de loi, qui transpose la directive 2016/1148 du 6 juillet 2016, s’inscrit dans le prolongement du dispositif de cybersécurité des opérateurs d’importance vitale (OIV), comme les centrales nucléaires, les hôpitaux ou encore les banques. 230 entreprises ont été classées OVI, celles-ci opérant un millier de systèmes d’information d’importance vitale. Le texte permettra, au-delà de ces OIV, de renforcer la protection de nombreux autres acteurs, publics comme privés.

D’abord « les opérateurs qui fournissent des services essentiels au fonctionnement de notre économie et de notre société ». Ils devront appliquer « des règles de cybersécurité élaborées par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) », détaille un communiqué de presse du secrétariat d’Etat chargé du Numérique. Ces opérateurs devront informer l’ANSSI des incidents de sécurité susceptibles d’avoir un impact significatif sur la continuité des services qu’ils assurent.
Le projet de loi introduit également un cadre destiné à « renforcer la cybersécurité des fournisseurs de services numériques » qui seront tenus d’assurer la sécurité de leurs services et de notifier leurs incidents à l’ANSSI.

Sécuriser les opérateurs de services essentiels ayant un impact économique et sociétal

Guillaume Poupard aux dernières Assises de la Sécurité

Le gouvernement et l’ANSSI veulent donc s’appuyer sur cette réglementation pour remettre à niveau la cybersécurité d’un nombre plus large d’entreprises françaises.
A l’ouverture des Assises de la Sécurité en octobre dernier, Guillaume Poupard, le directeur général de l’ANSSI, avait révélé que la transposition de la directive européenne sur la cybersécurité NIS serait l’occasion pour la France d’aller plus loin encore : « Nous allons profiter de la transposition de la directive NIS qui sera effective en mai 2018 et dont les textes sont déjà prêts et vont entrer dans le processus habituel d’un vote au parlement en début d’année 2018. L’idée sera d’étendre ce qui a été fait et passer de 230 OIV à un nombre plus large d’opérateurs de services essentiels où les critères de sélection ne seront plus liés au fonctionnement de la Nation mais à l’impact économique et sociétal de ces acteurs auprès des concitoyens. »

Mounir Mahjoubi poursuivra le travail le 31 janvier prochain à l’Assemblée nationale, pour une entrée en vigueur du texte prévu au printemps 2018.

Auteur : Juliette Paoli

Cybersécurité : le projet de loi de transposition de la directive NIS adopté en 1ère lecture
Notez cet article

Laisser un commentaire

GDPR VS ISO

L’apport de la gestion des accès à privilèges (PAM) à la conformité réglementaire.Une cartographie comparative. Lire le livre blanc

Lire le livre blanc

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
  • EDITO N°17

    Utopie ou réalité ? Les annonces quotidiennes de l’IT sont souvent à la frontière de…

  • EDITO N°18

    La stratégie de l’extincteur Les feuilletons dramatiques de ces derniers mois ont été notamment les…

Témoignages
Juridique
  • APPLE DOIT CHANGER SA POLITIQUE COMMERCIALE, SELON L'ASSOCIATION DE CONSOMMATEURS HOP

    (AFP) -interview de Samuel Sauvage, président et co-fondateur de l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée),…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Failles Meltdown et Spectre : "Des erreurs graves dans les composants électroniques", selon Hervé Schauer, expert en cybersécurité

    Lorsque nous avons publié notre enquête à la mi-décembre sur les failles découvertes dans les…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • RGPD : 82 % des consommateurs européens prêts à faire valoir leurs nouveaux droits sur les données personnelles

    Un peu plus de 8 consommateurs européens sur 10 ont bien l’intention de faire valoir…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Ixia_RGPD_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Comment la signature électronique a permis à Salesforce, LinkedIn, et McAfee d’ améliorer leurs performances.

    > Voir le livre
  • Guide du Cloud Public

    > Voir le livre
banniere_FIC2018_skycrapper