Accueil 4G Zones blanches : l’Etat a renoncé à 3 milliards d’euros de recettes

Zones blanches : l’Etat a renoncé à 3 milliards d’euros de recettes

L’Etat a « renoncé à 3 milliards d’euros » sur la vente de licences aux opérateurs téléphoniques en échange de leur engagement à assurer une couverture totale de la France d’ici 2020, a indiqué Emmanuel Macron mercredi 7 février à Bastia.

Evoquant l’accès de l’île au numérique, il a souligné que « la Corse, comme tous les territoires, bénéficiera du plan négocié par le gouvernement avec les opérateurs pour garantir une couverture totale d’ici 2020 » notamment en 4G. « L’Etat a renoncé à 3 milliards d’euros d’enchères publiques » sur la vente des licences d’exploitation « en échange d’un engagement contrôlé avec à la clé des sanctions opposables allant jusqu’à 5% du chiffre d’affaires » pour les opérateurs qui ne tiendraient pas leur engagement », a-t-il précisé. « L’Etat garantit ainsi la bonne réalisation du déploiement par ces derniers et une transparence sera organisée d’ici la fin de l’été » avec la mise en place par l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) d’un « observatoire très détaillé pour avoir une visibilité au niveau local, de manière régulière« .

Eliminer dans les trois ans les « zones blanches » 

Mi-janvier le gouvernement avait annoncé un accord avec les opérateurs, qui se sont engagés à investir plus de 3 milliards d’euros pour éliminer dans les trois ans les « zones blanches » privées d’accès au réseau téléphonique. « Pas un centime d’argent budgétaire ! », s’était félicité le secrétaire d’Etat Julien Denormandie.
L’accord prévoit la suppression des zones blanches grâce à l’installation par chaque opérateur de 5 000 installations supplémentaires, un déploiement massif de la 4G avec plus de 10 000 communes aujourd’hui en 2G ou 3G qui passeront à la 4G ainsi que la couverture des principaux axes de transport, notamment les 30 000 km de lignes ferroviaires.

 

Auteur : La Rédaction avec AFP