Accueil Sécurité Windows Anniversary Update : quoi de neuf côté sécurité ?

Windows Anniversary Update : quoi de neuf côté sécurité ?

Windows Anniversary
Windows Anniversary Update

Windows Anniversary Update, la prochaine grande mise à jour de Windows 10, arrive le 2 août. Focus sur les nouvelles fonctions de sécurité.

La deuxième grande mise à jour de Windows est prévue le 2 août et apporte son lot de nouvelles fonctions et d’améliorations tant pour le grand public que pour les entreprises. Citons un menu Démarrer qui offre un accès simplifié aux applications, un assistant virtuel Cortana plus performant, Windows Ink pour les applications tactiles et un navigateur Edge avec une interface revue et des interactions avec Windows Hello (voir plus bas).

Dans le domaine de la sécurité, pour les particuliers, Microsoft a annoncé deux importantes nouveautés : Windows Hello pour les apps et sites, et Windows Defender. Avec Windows Hello, l’utilisateur pourra utiliser les fonctions d’authentification biométrique (empreintes, iris ou visage) au sein d’applications et de sites Web, pour ces derniers en utilisant le navigateur Edge (et des terminaux avec des capteurs biométriques adéquats)

En complément de Windows Hello, cette mise à jour offre des changements côté Windows Defender, le service antimalware gratuit intégré dans l’OS. Une nouvelle option permet de programmer des scans rapides pour garder le système sans bug. Et de nouveaux résumés et notifications font leur apparition après les vérifications effectuées et les menaces détectées.

WDATP et WIP pour les entreprises

Alors que les entreprises dans le monde sont encore 62 % à ne pas avoir adopté Windows 10 selon l’étude de Spiceworks, certaines des nouveautés en matière de sécurité pourraient les y inciter. En particulier en France, où Windows 10 dépasse Windows 7  sur ce mois de juillet, engrangeant 31,7 % de parts de marché contre 30,57 % selon StatCounter.

Les entreprises pourront en effet utiliser le service Windows Defender Advanced Threat Protection (WDATP), un outil de détection et de réponse aux incidents sur réseau. Le dispositif s’appuie sur la compilation de menaces collectées via  » de nombreux capteur et d’informations émanant d’experts en sécurité chez Microsoft. « , selon Yusuf Mehdi, Corporate Vice President, Windows and Devices Group.

Yusuf Mehdi indique que la solution Windows Defender Advanced Threat Protection  » couvre à l’heure actuelle 700 000 terminaux et est utilisée en phase pilote dans plus de 300 entreprises de 70 pays « . Un service payant sur Windows 10 Enterprise (version E5, lancée cet été), dont le prix n’a pas été divulgué.

Windows Security Center
Windows Security Center

Windows Information Protection ou WIP (anciennement Windows Data Protection) sera lui aussi ajouté. A l’heure du BYOD, ce dispositif permet de séparer les données personnelles des données professionnelles. afin d’éviter les fuites d’informations confidentielles. Pour les profesionnels de l’IT, il offre des possibilités de chiffrement à distance, d’effacement de données professionnelles, d’autorisations ou pas de certaines applications pour utiliser des données professionnelles.

Juliette Paoli