Accueil Datacenter VMware annonce la première plateforme unifiée de Cloud hybride

VMware annonce la première plateforme unifiée de Cloud hybride

VMware a fait hier matin une annonce majeure autour de  la première plateforme unifiée de Cloud hybride. D'abord avec vSphere. C’est une mise à niveau majeure de son cœur technologique : vSphere 6 propose jusqu’à 8000 machines virtuelles sur une ferme de serveurs évolutive jusqu’à 64 serveurs (480 CPU). VMware a annoncé également VIO, sa propre distribution de l’infrastructure Open Source OpenStack.

Après un semestre complet de bêta-tests, vSphere 6 se présente comme le nouveau moteur du datacenter défini par logiciels. Ses 650 nouvelles fonctionnalités lui permettent d’administrer toutes les générations d’applications sur une infrastructure entièrement virtualisée, calcul, réseau et stockage compris. VMware met l’accent sur la performance et sur le déploiement simplifié des applications sur les Clouds privés et hybrides. 

Applications Big Data en perspective

Côté évolutivité, les responsables d’exploitation apprécieront le nombre de machines virtuelles par cluster qui est doublé à 8000 VM par ferme de serveurs, avec 128 vCPU par VM. Les adeptes d’applications Big Data se délecteront de la mémoire RAM triplée – elle passe de 4 To à 12 To ce qui permet de virtualiser notamment la solution Hana de SAP.

Pour doper les performances des applications virtualisées, vSphere 6 retient dorénavant une architecture de stockage 100 % Flash, les disques SSD servent dorénavant de cache et également de persistance aux données. Cette nouvelle architecture fournit quatre fois plus de performances aux entrées-sorties, par rapport à la version 5.5 de vSphere commercialisée il y a trois ans. Mieux, l’approvisionnement d’espace disque et de services de gestion des données s’effectue de façon dynamique dorénavant.

vSphere 6 sera disponible avant le mois d’avril 2015 à partir de 995 dollars par CPU. Avec Operations Management 6, il en coûtera 1 745 dollars par CPU, tandis que l’offre vCloud Suite 6 démarre à 4 995 dollars par CPU.

VIO : la distribution OpenStack de VMware

Le leader de la virtualisation des serveurs d’entreprise fournit aussi sa propre distribution de l’infrastructure Open Source OpenStack : VMware Integrated OpenStack (VIO) met l’accent sur un déploiement simple de l’IaaS. Le support des clusters en production est facturé 200 dollars par processeur, à partir de 50 processeurs, mais VIO est proposé gratuitement aux clients vSphere Enterprise Plus, qui ont déjà souscrit – rappelons-le – une offre de soutien auprès de l’éditeur.

Quelques mois après Dell, HP et RedHat, cette distribution OpenStack de VMware valide les choix technologiques et les protocoles standards retenus par la communauté Open Source pour le Cloud privé. Elle signale aussi l’intention de VMware de convertir un nombre croissant d’adeptes de l’IaaS OpenStack vers sa propre plateforme. En effet, le nouveau VIO permet d’utiliser les outils d’administration de VMware ou d’OpenStack indifféremment.

Le stockage d'entreprise nouvelle génération

Conçu pour permettre l'adoption massive du software-defined storage,VMware Virtual SAN 6 ajoutera d'importantes améliorations en matière d'évolutivité et de performances à la solution primée de stockage convergé dans l’hyperviseur. En outre,VMware vSphere Virtual Volumes offrira un niveau d'intégration du stockage sans précédent afin de donner aux baies externes une intelligence native vis-à-vis des machines virtuelles.

Au-dessus de l’infrastructure Cloud, les clients attendent des logiciels (ERP, Big Data, CRM, communications en temps réel) ainsi qu’une plateforme de développement, de déploiement et de supervision de services métiers. Pour étoffer son catalogue de solutions Cloud, VMware travaille maintenant de concert avec plusieurs partenaires, et en particulier avec les membres de sa famille tels EMC et Pivotal.

Personnalisation de l’offre, formation, communautés et boutique en ligne deviennent les axes de développement de VMware en 2015. Ils sont logiquement repris en tête de son site Web, aux côtés d’une section dédiée aux prescripteurs, dont le nombre croissant est en mesure d’augmenter les ventes de vSphere 6.

Olivier Bouzereau