Accueil Evénements Les smartphones, l'avenir de Lenovo

Les smartphones, l'avenir de Lenovo

Sur le stand de Lenovo au dernier salon IT Partners 2015, les mobiles Motorola, rachetés par le géant chinois, sont mis en avant non loin de ses PC…

En photo, le Moto X et la montre intelligente de Motorola avec son nouveau bracelet en métal argenté, photographiée sur le stand de Lenovo.

Appartenant officiellement à Lenovo suite à son rachat effectif au 1er octobre 2014 pour 2,91 milliards de dollars, l’ex-américain Motorola fait la démonstration sur le stand du fabricant chinois de ses smarphones : du Moto X, le mobile à personnaliser avec des coques en cuir ou en bois, au Moto G, sa meilleure vente actuelle. Et présente fièrement sa montre intelligente, la Moto 360, grosse, ronde et plutôt sobre, lancée en octobre 2014, et qui a été «  rapidement en rupture de stock », nous glisse fièrement un responsable des ventes. Jusqu’à maintenant vendue avec un bracelet en cuir, elle sera dans quelques jours disponible avec un bracelet en métal (voir photo). Affichant les notifications entrantes et mesurant la fréquence cardiaque, entres autres possibilités, elle fonctionne avec les smartphones Motorola et plus largement avec les mobiles sous Android version 4.3 et supérieure.

Motorola à l’assaut de la Chine

Lancé sur le marché chinois depuis la semaine dernière – un événement organisé en grande pompe à Beijing par son président Rick Osterloh – Motorola y fait paraît-il un carton, avec 300 000 commandes de smartphones le premier jour de son arrivée, pour 1 million de commandes au final jusqu’à maintenant, nous confie-t-on sur le stand, une information confirmée par Rick Osterloh sur son compte Twitter.

« Un grand merci à nos fans chinois qui nous ont permis d’atteindre 1 million de pré-commandes du Moto X » Rick Osterloh, Motorola

Face à Apple et Samsung, ou encore Huawei et Xiaomi, il s’agit d’un véritable défi de conquête pour Lenovo, même s’il revendique la troisième place mondiale des vendeurs de smarphones. Il y joue en partie l’avenir de son Moto X et, au-delà, entend faire de Motorola et des mobiles vendus sous sa propre marque une activité qui prendra de plus en plus de poids dans son CA face à la baisse du marché du PC – Lenovo y est toujours le numéro 1 devant HP et Dell selon les derniers chiffres de Gartner (janvier 2015). Les premiers résultats financiers intégrant l’acquisition de Motorola (dernier trimestre de 2014) semblent plutôt encourageants pour le chinois. Les produits mobiles ont représenté 3,39 milliards d’euros, un bond de 109 %, avec 10 millions de portables vendus sur ce trimestre. Le fabricant précise qu’il compte bien rendre rentable son achat d’ici 4 à 6 trimestres.

Juliette Paoli