Accueil Infrastructure Huawei s'attaque à HP, IBM et Cisco

Huawei s'attaque à HP, IBM et Cisco

SPECIAL IT PARTNERS Huawei regroupe dorénavant 650 personnes en France et développe une vraie stratégie de présence dans l’Hexagone. A l’IT Partners, le géant chinois en a fait la démonstration.

En photo, le TE30 d’Huawei pour la visioconférence

A l’IT Partners 2015 qui s'est déroulé à Disneyland Paris jusqu’au 3 février 2015, l’équimentier Huawei a fait une démonstration de force avec son stand regroupant ses solutions d’infrastructures IT et réseaux ainsi que celles de vidéoconférence. Pour cet événement destiné aux revendeurs et prestataires de solutions IT & Télécoms en entreprise, il est venu avec ses trois distributeurs français – respectivement Memodis, aZenn et DWPro– qui vantent unanimement la qualité technologique des produits chinois. Distributeurs assez récents d’Huawei, ils trouvent dans ces solutions des compléments à celles qu’ils proposent déjà. DWPro peut ainsi proposer « un dispositif de visioconférence tout-en-un pour les PME-TPE à 4000 euros environ », nous indique Marc Gastel, le directeur marketing de DWPro. Des solutions performantes selon lui. « Huawei fait de la visio depuis les années 1990, et il emploie 600 personnes dans la recherche et le développement sur ces produits-là », précise-t-il. Pour Olivier Brasa, président de Memodis, qui met en avant les offres de serveurs et de stockage du chinois, en particulier OceanStor, « les offres d’Huawei sont de vraies alternatives à celles des gros acteurs du domaine, HP ou IBM, avec des prix de 20 à 30 % inférieurs ».

« Huawei équipe déjà de grands acteurs comme Orange et SFR« , Gaetano Schembri, aZenn

Gaetano Schembri, directeur marketing d’aZenn, qui propose notamment les solutions Datacenter Cloud Fabric et CloudEngine (switches), rappelle que dans le domaine des infrastructures réseaux, Huawei équipe déjà de grands acteurs comme Orange et SFR, ou encore OVH. Une façon de démontrer que l’on peut avoir confiance en Huawei, autant que dans un Cisco par exemple…
Fin janvier, au forum économique mondial de Davos, le président Hollande a dû à coup sûr en discuter avec Guo Ping, le patron de Huawei, lors d’un déjeuner organisé avec d’autres grands dirigeants d’entreprises, pour la plupart américains et asiatiques.

Juliette Paoli