Accueil Etudes Ventes mondiales de smartphones : léger recul attendu en 2018, Apple épargné

Ventes mondiales de smartphones : léger recul attendu en 2018, Apple épargné

modèles iPhone
L'iPhone fête ses 10 ans

Le cabinet d’étude IDV prévoit un léger recul des ventes mondiales de smartphones cette année, avant une reprise en 2019 avec l’arrivée de la 5G.

Le recul attendu cette année est peu marqué (0,2 %), avec 1,462 milliard d’appareils
vendus contre 1,465 milliard en 2017, la faute au marché chinois « en recul de 7,1 % » selon les prévisions d’IDC – on notera au passage que les fabricants chinois de smartphones d’entrée de gamme se rattrapent sur l’Inde, où la croissance est estimée à 14 % cette année. On remarquera aussi qu’Apple ne souffre pas de cette baisse générale. Au contraire, ses ventes sont estimées en augmentation, de 2,6 %, avec une peu plus de 221 millions d’iPhone vendus cette année et 242 millions en 2022.

Cette petite baisse générale des ventes est parallèle à l’augmentation du prix de vente moyen (+10,3 % par rapport à l’an dernier) qui devrait atteindre 345 dollars. « Le segment très haut de gamme du marché va continuer à être la clé cette année et nous prévoyons une vague de lancements d’appareils premium sur les marchés développés« , analyse Anthony Scarsella, responsable d’études.

En 2019, la 5G devrait booster, au deuxième semestre, les ventes de 3 % des smartphones compatibles, anticipe le cabinet d’étude. Même croissance pour les années suivantes, jusqu’en 2022. En 2020, les modèles compatibles devraient représenter 7 % du marché mondial, avec 212 millions d’unités vendues. En 2022, la part atteindrait les 18 %. Le prix moyen des smartphones devrait aussi continuer d’augmenter, pour arriver à 362 dollars en 2022.

IDC étude smartphones 2018
Equipement smartphones en volumes et parts de marché, de 2018 à 2022. Les mobiles Android se taillent toujours la part du lion, avec presque 85 % de parts de marché. Les iPhone progressent et gagnent 2,6 % de parts de marché en 2018 par rapport à 2017. Une progression quasi identique est prévue jusqu’en 2022.