Accueil Interview SonicWall, une startup de 25 ans !

SonicWall, une startup de 25 ans !

Logo SonicWal

Sorti du giron de Dell fin 2016, SonicWall a vu son management renouvelé. Objectif : rassurer et développer son réseau de revendeurs et miser sur l’innovation produit pour dépasser les objectifs fixés par son nouvel actionnaire. Rencontre avec Luis Fisas, directeur de SonicWall pour l’Europe du Sud, à l’occasion des Assises de la Sécurité.

Le 1er novembre 2016, Dell s’est délesté de Quest Software et SonicWall afin de financer l’acquisition d’EMC. Pour un montant estimé à 2 milliards de dollars. Aujourd’hui détenue par les fonds d’investissements Francisco Partners et Elliott Management Corporation, SonicWall participait aux Assises de la Sécurité afin de rassurer ses clients ainsi que ses partenaires revendeurs, pièce essentielle dans le Business Model de l’américain. « Nous sommes en quelques sortes redevenus une startup… avec 25 ans d’histoire derrière elle », s’est amusé Luis Fisas, le nouveau directeur de SonicWall pour l’Europe du Sud. « Nous sommes aujourd’hui principalement détenus par Francisco Partners, un fond basé à Palo Alto et qui a été créé en 1991. C’est un fond qui est spécialisé dans les technologies et probablement à 98 % dans l’IT. »

La technologie SonicWall a déjoué les grandes attaques de malware

La revente s’est soldée par la nomination d’un nouveau CEO, Bill Conner, un patron renommé dans la Silicon Valley. Il a été reconnu « Most Influential Leader 2017 » par CRN. Luis Fisas, pour sa part, tient les rênes de l’Europe du Sud depuis le mois de juin 2017. Il était auparavant directeur commercial et marketing de Cryptolan et ancien consultant en cybersécurité. Celui-ci se félicite du dynamisme du marché de la sécurité alors que les budgets informatiques restent sous pression : « C’est un domaine où l’activité connait une croissance de l’ordre de 12 %, dont bien peu de segments de marché peuvent se prévaloir aujourd’hui. » Parmi les premières mesures de la nouvelle direction, l’amplification du programme partenaire SecureFirst. « Nous sommes un éditeur qui s’appuie à 100 % sur l’indirect avec des grossistes et des revendeurs. Ce programme est un véritable succès car nous avons recruté 18 000 partenaires dans ce programme dont 6 000 sont totalement nouveaux pour SonicWall. En outre, notre portail de formation, SonicWall University, accessible à tous nos partenaires a délivré 25 000 heures de formation, et à permis d’atteindre 51 000 examens réussis. » SonicWall se montre très actif vis-à-vis de partenaires qui drainent l’intégralité de ses clients, et SecureFirst a permis à la direction de SonicWall que ceux-ci restent toujours au cœur du dispositif en dépit de la sortie du giron Dell.

 

Une nouvelle version de SonicOS lancée le 26 septembre

Un autre volet de la stratégie de renaissance de SonicWall porte sur le développement de son offre produit. « Le 26 septembre dernier, nous avons dévoilé non pas un nouveau produit mais véritablement une nouvelle plateforme avec un ensemble de produits liés les uns aux autres. Le firewall NSA 2650 double la capacité de calcul par rapport à la génération précédente et c’est le premier firewall à être doté de ports 2,5 Gbits. »

firewall NSA 2650
Plus puissant, le firewall NSA 2650 offre désormais des ports 2,5 Gbits

 

Luis Fisas pointe notamment sa capacité à interopérer avec le point d’accès 802.11ac Wave 2 de la marque, que ce soit à l’intérieur ou en extérieur. Le responsable s’explique : « Nous sommes en train de déplacer la première ligne de défense sur les points d’accès et nous souhaitons rendre ces points d’accès intelligents. En outre, nous avons modifié SonicOS avec une version 6.5 qui offre 60 nouvelles fonctions mais qui dispose aussi d’une nouvelle interface utilisateur plus graphique, avec des tableaux de bord. Cette nouvelle version permet de gérer tous les points d’accès du réseau de manière très graphique. »

SonicOS 6.5
Nouvelle interface graphique et surtout 60 nouvelles fonctions dans la version 6.5 de SonicOS

.

Parmi les différenciants de l’offre SonicWall, ses firewalls exploitent le Machine Learning afin d’analyser le code suspect identifié via Deep Packet inspection. « Les données suspicieuses sont transmises au module Capture qui, en cas de risque, envoie les données dans une sandbox qui met en œuvre 3 moteurs d’analyse différents. Si le code s’avère effectivement malicieux, ordre est donné au firewall de le bloquer et le million de firewalls connectés est immédiatement mis à jour avec la signature de ce code. Notre technologie a pu démontrer son efficacité lors des vagues d’attaques WannaCry, Petya et NotPetya puisque 100 % de nos clients ont été protégés. Ce fut une sorte de consécration d’une technologie qui nous est propre. »

 

 

Luis Fisas, directeur Europe de SonicWall

« Notre technologie a pu démontrer son efficacité lors des vagues d’attaques WannaCry, Petya et NotPetya puisque 100% de nos clients ont été protégés. »

 

 

 

Cloud et IoT, deux des axes de développement produit de SonicWall

Si SonicWall fait évoluer ses équipements, c’est aussi le cas de son offre pour le Cloud et architectures virtualisées : « Nous avons aussi de nouveaux logiciels de Cloud Analytics en analysant le trafic réseau, ou encore le Secure Access qui permet de sécuriser les connexions distantes, et enfin une appliance d’email Security pour l’analyses des messageries électronique car 75 % des menaces proviennent aujourd’hui d’email. »

Si Luis Fisas préfère rester discret quant à la roadmap des produits et futurs lancements, il livre quelques pistes : « Nous poursuivons le développement de produits virtualisés avec une roadmap très ambitieuse sur ce plan. En outre, nous travaillons sur notre portefeuille d’API, et l’IoT est un autre axe de notre stratégie produit. »

Pour l’heure, l’optimisme est de mise chez SonicWall, puisque selon le responsable Europe les objectifs trimestriels fixés par les fonds ont tous été battus. L’arrivée de nouveaux équipements et de nouvelles capacités pour SonicOS laissent présager une année 2018 sous le signe de la croissance.

 

Auteur : Alain Clapaud