Accueil Channel Netskope monte son réseau en France et simplifie sa relation avec le...

Netskope monte son réseau en France et simplifie sa relation avec le channel

En France, cet éditeur spécialiste de la sécurité via le Cloud se concentre à la rentrée sur la création d’un réseau d’une dizaine de partenaires-clefs pour déployer sa plateforme Network Security Cloud. Netskope lance aussi en septembre 2020 son programme partenaire Evolve dans la région EMEA.

En France, l’éditeur californien Netskope se concentre sur la création d’un réseau d’une dizaine de partenaires-clefs. « Concernant spécifiquement la France, nous souhaitons mettre en place un réseau d’une dizaine de partenaires actifs, c’est-à-dire des experts de tous secteurs qui accompagnent les clients sur la valeur technologique apportée par Netskope et pour qui la notion de service en fait des ambassadeurs de la marque » précise Julien Pulvirenti, nouveau responsable Channel chez Netskope.

Netskope, une stratégie très channel

Evolve, le nouveau programme partenaire de Netskope, se concentre sur des marges associées à des services d’implémentation et de support. Il s’éloigne de l’approche obsolète et peu claire des pourcentages de réductions sur volumes.

En 2020, Netskope a annoncé des partenaires de distribution couvrant les marchés de la région EMEA. Avec environ 500 partenaires dans le monde, plus de 90 % des activités globales de Netskope est désormais mené par ce canal indirect. La société vise à porter ce chiffre à 100 %, ce qui est déjà le cas en France.

Andre Stewart, vice-président et directeur général EMEA chez Netskope, incite ses nouveaux partenaires à : « Arrêter de vendre ou d’acheter des passerelles Web sécurisées traditionnelles. C’est cher, cela ne s’adapte pas à la croissance exponentielle des données et, dans la plupart des cas, vous passez à côté de la sécurisation de 85 % de votre trafic qui, aujourd’hui, correspond aux applications Cloud ou réseaux sociaux. ».

La plateforme Network Security Cloud de Netskope vendue en mode Saas inclut la protection contre les menaces et le DLP et couvre le trafic Web et dans le cloud (directement vers les applications). L’éditeur a réalisé fin 2018 une levée de fonds (série F) d’un montant de 168,7 millions de dollars avec l’aide de Lightspeed Venture Partners, son actionnaire de référence. Cela porte à 400 millions de dollars le montant des fonds levés par la société depuis sa création en 2012.