Accueil Hébergement L'hébergeur NFrance renforce sa sécurité

L'hébergeur NFrance renforce sa sécurité

L’hébergeur infogéreur toulousain NFrance renforce son réseau local avec un nouveau datacenter, le quatrième, pour assurer un plan de continuité d’activité pour ses clients.

Jusqu’alors, le réseau de l’hébergeur NFrance était constitué d’un datacenter principal et de deux autres centres de données avec lesquels s’opéraient les échanges réseau. Lorsqu’un client nécessitait un plan de continuité d’activité, NFrance répartissait l’hébergement de ses machines entre les datacenters afin qu’en cas de panne l’un puisse prendre le relais sur l’autre et poursuive ainsi l’activité. La problématique majeure de cet aménagement apparaît lorsque le réseau qui relie ces points d’échange ne fonctionne plus, suite à un incident BTP ou encore à une panne dans le datacenter.

Un réseau en boucle

NFrance indique que ce phénomène de « Slip brain » s’explique par le fait que les datacenters ne communiquent plus entre eux. « Par exemple, un datacenter A n’étant plus informé via le réseau de l’activité du datacenter B, le premier va tenter de démarrer des services qui en réalité continuent à être assurés par le datacenter B. Cela nécessite une prise de décision manuelle (connexion de secours) qui engendre une perte de temps importante, et l’on perd ainsi provisoirement le bénéfice de la continuité de service. A ce premier enjeu s’ajoute que les datacenters sont aussi des points d’échange Internet où s’interconnectent les opérateurs de NFrance », explique-t-il. Si la connexion entre les datacenters est coupée, NFrance risque de perdre de la connexion puisqu’il perd des opérateurs, ce qui se répercute également sur la connexion de ses clients. Son nouveau mode d’organisation lui permet donc d’assurer un plan de continuité de l’activité dans le cas où un lien serait rompu, la boucle permettant de conserver l’accès aux autres points de présence. Ce nouveau datacenter est implanté à Balma, près de Toulouse, sur une zone stratégique que n’occupait pas encore l’hébergeur.

Lutter contre les attaques DDos

Plus largement, ce réaménagement du réseau s’inscrit dans une stratégie d’optimisation de l’activité sur le long terme. Ces deux dernières années, NFrance a upgradé fortement ses liens internet en passant de 4 Go à 40 Go. En multipliant par dix l’accès à Internet, l’hébergeur se donne ainsi les moyens de lutter contre des attaques par dénis de service qui touchent de plus en plus de ses clients. La prochaine étape de cette série d’améliorations sera de consolider le réseau interne aux datacenters pour répondre à des besoins plus importants en bandes passantes, notamment pour les applications qu’il héberge, et absorber aussi plus facilement les attaques dont le réseau est la cible.

 

Juliette Paoli

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here